Les «Français jamais contents», Stéphane Le Foll enflamme la twittosphère

Le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement s'est attiré bien des foudres avec ses déclarations. Source: Reuters
Le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement s'est attiré bien des foudres avec ses déclarations.

Le ministre de l’Agriculture était l’invité de la matinale de France Info le 19 janvier. Répondant aux critiques sur le nouveau plan anti-chômage présenté la veille, il a lâché une phrase très polémique sur le caractère ronchon de ses compatriotes.

Voilà qui ne va pas arranger la relation du peuple français avec ses politiques. Invité à s’exprimer sur le nouveau plan de François Hollande pour inverser la courbe du chômage, Stéphane Le Foll s’est agacé des critiques qui fusent de toutes parts contre ce programme.

Il a donné une explication plutôt… surprenante : «Le problème de la France c'est qu'on n'est jamais content. Il n'y a pas de quoi être ravi, mais il n'y a pas de quoi constamment ne jamais être content et ne jamais accepter que de temps en temps on trouve des voies qui sont des voies de compromis entre des intérêts divergents mais nécessaires, ceux des salariés et ceux des entreprises».

Des propos qui ont immédiatement enflammé les réseaux sociaux. Tout au long de la journée, la twittosphère s’est tantôt amusée ou énervée des déclarations du ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement.

Le camp de l’humour

Les rois de la cyber vanne ont bien évidemment trouvé dans l’événement un terrain de jeu fertile. Photographies, extraits de vidéos, saillies bien trouvées, tout était bon pour commenter les propos de Stéphane Le Foll :

Les énervés

Mais la gravité de la situation dans le pays a fait sortir du bois les critiques les plus virulents des déclarations du porte-parole du gouvernement. Guillaume Larrivé, député UMP, le Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon et mêmes des inconnus, tous ont pris le ministre de l’Agriculture pour cible  :

Mais après tout, Stéphane Le Foll s'est tout de même trouvé quelques défenseurs. 

 

Et ce n'est pas le site d'information parodique «Le Gorafi», qui le contredira. L'année dernière, il avait sorti un sondage montrant que 51% n'étaient pas d'accord. Avec quoi ? On ne sait pas trop...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales