La violence pourrait pousser les juifs de France vers un nouvel exode

Les immigrés juifs français en Israël étudient l’hébreu. (Reuters / Ronen Zvulun) Source: Reuters
Les immigrés juifs français en Israël étudient l’hébreu. (Reuters / Ronen Zvulun)

En France, d’importants penseurs juifs préviennent que la multiplication des violences constatées à l’encontre des juifs pourrait provoquer un nouvel « exode » massif de ces populations vers Israël.

« Les djihadistes et les nazis… Sont les deux facettes d'une même médaille », a déclaré lundi Moshe Kantor, chef du Congrès juif européen lors d’un forum sur l’Holocauste à Prague. Il a aussi prévenu que la France était « proche » d’un nouvel exode.

D’après l’Institut pour la Rechercher sur la Politique juive, en Israël, le nombre d’immigrés a presque doublé depuis le début de l’année. L’opération militaire israélienne à Gaza de l’été dernier n’a pas été d’un grand secours, mais la vieille peur qu’une étincelle ne déclenche la haine hante les juifs d’Europe. L’attentat contre Charlie Hebdo et les événements qui ont suivi, dont la prise d’otages dans un magasin casher, témoignent de craintes croissantes.

Même les hauts fonctionnaires israéliens donnent l’alerte. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a recommandé à ces coreligionnaires de rentrer en Israël pour échapper à l’antisémitisme.

En France, en 2014, le nombre de crimes contre les Juifs a presque doublé par rapport à l’année précédente, a annoncé mardi le Crif, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

Un communiqué du Crif indique que les violences à l’encontre de la communauté juive de France sont en nette augmentation. Les actes comprenant des violences physiques progressent même de 130% par rapport à 2013. Les actes antisémites représentent 51% des actes racistes commis en France alors que la population juive ne constitue qu’1% des Français.

Pour cette raison, le Conseil appelle au renforcement des mesures destinées à la protection de la population juive en France. D’autant plus qu’il constate un accroissement préoccupant des violences faites aux juifs, passant de l’insulte à la violence, de la violence au terrorisme.

Cette déclaration du Crif a été publiée quelques heures avant le début des célébrations dédiées au 70ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, auxquelles le président français François Hollande a été invité. Pour la première fois cette semaine, l’Assemblée générale des Nations unies à New York s’est également penchée sur la question de l’antisémitisme.

En savoir plus : L’ONU : la France, les Etats-Unis et l’Arabie saoudite s’expriment sur l’antisémitisme

La communauté juive de France est estimée de 500 000 à 600 000 personnes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales