Germanwings : «La population locale se sent empreinte de compassion» pour les proches des victimes

François Balique, le maire de la commune de Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence, théâtre de la catastrophe de l’Airbus A320, a parlé de l’accueil des familles des victimes et de la participation de la population locale.

L’administration de la ville a organisé sur le territoire de la commune l’accueil des familles des , dont la plupart étaient pourtant déjà parties hier soir. Selon François Balique, ne serait-ce qu’une vingtaine de personnes sont restées.

«Aujourd’hui arrivent encore de manière effilé et à titre individuel plusieurs familles [… ] que nous sommes prêts également à recevoir», a expliqué le maire.

La population locale compatit sincèrement à la douleur des proches des victimes qui traversent une période de deuil, a poursuivi François Balique.

«Le dispositif de sécurité qui a été mis en place vise à apporter le maximum de sérénité, de discrétion et de respect à ses familles qui éprouvent la plus grande douleur qu’on puisse connaître en pareilles circonstances», a déclaré le maire de la commune.

Aujourd’hui, les objectifs principaux de l’administration, selon François Balique, sont «accueillir les familles et leur permettre de commencer le long travail de deuil».

Sur le lieu du crash, l’opération spéciale qui vise à retrouver et à rapatrier tous les corps des victimes, ainsi qu’à rassembler tous les éléments qui pourront aider à faire la lumière sur les événements du 24 mars se poursuit toujours, de même que l’enquête sur les origines de la catastrophe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales