Crash du vol 4U 9525 avec 150 personnes à bord au sud des Alpes françaises, aucun survivant (VIDEO)

Le vol 4U9525 Barcelone-Dusseldorf de la compagnie Germanwings s'est écrasé près de la commune alpine de Digne-les-bains en Provence. Il transportait 150 personnes dont six membres de l'équipage. Les autorités présument qu'il n'y a aucun survivant.

Le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve a confirmé qu'une boîte noire avait été retrouvée quelques heures seulement après le crash, sans pour autant préciser laquelle des deux a été repérée.

«L'avion est complètement désintégré», a confié Gilbert Sauvan, président du conseil général des Alpes-de Haute-Provence aux Echos. «Les plus gros débris sont de la taille d'une voiture», a-t-il ajouté tandis que les premières images du lieu du crash apparaissaient sur les réseaux sociaux.

Comme un peloton de gendarmerie de haute montagne a pu le constater en survolant en hélicoptère le site du crash, les débris sont éparpillés sur plus de deux kilomètres carrés.  s'étant écrasé à sept kilomètres de la première route, les gendarmes ont dû rejoindre le site à pied pour commencer la recherche d'éventuels survivants. A l'Elysée et à Matignon, on a d'ores et déjà annoncé qu'on n'espérait pas en retrouver. «Il n'y a aucun survivant», le secrétaire d'État aux Transports Alain Vidalies a-t-il affirmé.

Pourtant, selon plusieurs sources, les secours auraient aperçu «un corps qui bouge» sur le site du crash. Cette information n'a pas été confirmée pour le moment.

En plus des gendarmes déjà sur place, plus de 300 policiers et pompiers sont en route vers le site du crash. 

Les opérations de recherche vont se poursuivre cet après-midi et demain dans des conditions météorologiques qui ont de grandes chances de se dégrader.

Selon les autorités locales, la relève des corps sera très compliquée car ils sont éparpillés sur environ 10 000 mètres carrés.

Eric Ciotti, président du conseil général des Alpes-Maritimes, a indiqué que les secours étaient hélitreuillés pour surmonter les problèmes d'accès au site de l'accident. La carcasse de l'avion se trouve à 2 700 mètres d'altitude. 

D'après les médias espagnols, un groupe de 18 écoliers allemands et les deux enseignants qui les accompagnaient dans leur voyage d'échange étaient à bord du vol.

Le ministère allemand des affaires étrangères a ouvert une ligne téléphonique de crise. Le numéro est +49  30 5000 3000 depuis la France. Une salle a été aménagée dans un terminal de l'aéroport de Barcelone afin d'accueillir les familles des , ont annoncé les services d'urgence catalans.

Deux hélicoptères de la gendarmerie ont confirmé avoir repéré l'appareil près de Prads-Haute-Bléone dans le massif des trois évêchés situé dans les Alpes françaises.

Les débris ont été repérés entre Barcelonette et Digne-les-bains, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

L’appareil a décollé à 9h25 ce matin de l’aéroport du Prat à Barcelone avec un retard inexpliqué de 30 minutes, pour ensuite disparaître des écrans radars à 11h.

Contrairement à ce qui a été déclaré précédemment, l’équipage de l’avion crashé n'a pas émis d'appel de détresse, selon la Direction générale de l'aviation civile.

«L'équipage n'a pas émis de mayday. C'est le contrôle aérien qui a décidé de déclarer l'avion en détresse car il n'avait plus aucun contact avec l'équipage et l'avion», a-t-on annoncé. 

Selon les coordonnées radars de l'appareil, l'avion est passé brutalement avant le crash de 11.500 à 2700 mètres d'altitude. Selon les première constatations l'avion volait trop bas et aurait heurté une montagne. 

Le premier ministre Manuel Valls a déclaré à l'Assemblée Nationale qu'au stade actuelle, aucune hypothèse ne peut être écartée sur les raisons du crash.

Selon différents experts, il n'y aurait pas eu d'explosion en vol. Il n’y a pas non plus d’indications que le crash de l’avion dans les Alpes françaises a été provoqué par un attentat, affirme une source américaine.

La compagnie Lufthansa a fait une déclaration sur Twitter : «Nous ne savons pas ce qui s’est passé avec le vol 4U 9525. Mais nous exprimons nos plus profondes condoléances aux familles et aux victimes parmi les passagers et dans l’équipe».

«Un jour noir pour la Lufthsansa», écrit le PDG de la compagnie allemande Carsten Spohr sur Twitter.

Selon le vice-Premier ministre espagnol, 45 espagnols étaient à bord de l'avion. Les autres passagers sont majoritairement allemands d'après le média catalan. Au moins un citoyen belge était à bord du vol, selon le ministre belge des Affaires étrangères Didier.

Malgré les spéculations autour du crash de leur appareil, la compagnie allemande déclare n’avoir pas d’information supplémentaires sur les causes du crash.

François Hollande a exprimé sa solidarité aux familles des victimes, en disant qu'on ne connaît pas encore leur identité. Le président Hollande a également annoncé qu'il allait s'entretenir avec la chancelière allemande et le roi . Le roi Felipe VI annonce qu'il écourte sa visite d'Etat en France suite au crash. 

La chancelière allemande s’est dite "choquée" par le crash de l’avion et a annulé ses plans pour aujourd’hui, a annoncé son porte-parole. Angela Merkel se rendra en France pour visiter le site du crash mercredi en compagnie de son homologue espagnol et du président français François Hollande. 

Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy a fait une déclaration officielle concernant la tragédie : «Je suis profondément bouleversé par ce terrible accident», déclare-t-il. «Nous ferons tout ce que nous pourrons pour soutenir les familles des victimes».

«J'ai demandé l'activation de la cellule interministérielle de crise», a réagi le Premier ministre Manuel Valls, confirmant le crash. Valls a également annoncé que le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rendrait immédiatement sur place.

Un pilote Air France déclare qu’il s'agit du 39ème accident impliquant un A320. Il y a déjà eu 806 morts avec ce type d'avion.

Germanwings est une compagnie low-cost allemande, filiale de Lufthansa.

Selon une source syndicale, les contrôleurs aériens ont renoncé à une grève prévue à partir de mercredi à la suite du crash.

C’est le premier accident d’avion en France depuis le crash du Concorde le 25 juillet 2000 à Genesse.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales