France : un Noël sous haute sécurité

- Avec AFP

Un soldat français devant Notre Dame© reuters Source: Reuters
Un soldat français devant Notre Dame

Environ 120 000 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés les 24 et 25 décembre pour les célébrations de Noël après les attentats de Paris de novembre dernier et la menace terroriste importante qui pèse sur la France.

Un peu plus d'un mois après les attentats qui ont fait 130 morts à Paris, les autorités ont décidé de renforcer la sécurité pour les fêtes de fin d’année alors que la France est toujours sous le coup de l'Etat d'urgence. 

48 000 policiers et 20 000 CRS seront présents pour assurer la sécurité, selon les chiffres fournis par la direction générale de la police nationale (DGPN). La préfecture de police a expliqué que «dans le cadre de la protection des sites religieux de Paris et de la petite couronne durant les messes et offices des 24 et 25 décembre», elle avait mobilisé 500 policiers et 6 500 militaires qui effectueront des gardes statiques et des rondes.

De plus il est rappelé aux églises et aux lieux concernés de mettre en place les mesures de sécurité nécessaires comme la vérification des sacs, ou de n'utiliser qu'une seule porte d'entrée.

A l’échelle nationale 28 000 gendarmes départementaux et 4 200 gendarmes mobiles sont également mobilisés. Le porte-parole des armées assure, lui aussi, que la sécurité est une priorité : «10 000 militaires de l’opération Sentinelle dont 6 500 en Ile-de-France, 1 500 marins pour protéger les approches maritimes et 1 000 aviateurs pour la protection de l’espace aérien» opéreront durant les fêtes. 

Début décembre déjà, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, précisait à l'issue d'une rencontre avec des représentants des cultes chrétiens, musulman et juif que «tout est fait pour que la sécurité soit garantie» durant cette période de fin d'année. Il précisait : « En fonction du positionnement des lieux de culte, des gardes statiques, des patrouilles dynamiques peuvent être mises en place, elles le seront par les forces de sécurité ».

Lire aussi : L'état d'urgence en chiffres et en images : quels résultats ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales