That's impossible ! Le français sera-t-il la langue la plus parlée d'ici 2050 ?

© Capture d'écran Twitter

Grâce à l’explosion de la population francophone en Afrique sub-saharienne, c’est la langue de Molière qui devrait bientôt détrôner le mandarin et l’anglais, affirme une étude menée par la banque de financement Natixis.

La projection table sur une hausse de la population de francophones, qui passerait de 220 millions en 2010 à 750 millions en 2050.

Cette estimation se base sur les statistiques de l’Institut National des Etudes Démographiques, selon lequel la population africaine passera de 800 millions actuellement à 4,5 milliards de personnes en 2100. En effet, la plupart des francophones ne viennent pas de l’Hexagone mais d'ailleurs dans le monde.

Dès lors, Natixis est formel : si 3% de la population mondiale parle aujourd’hui le français, ce chiffre atteindra 8% en 2050.

Toutefois, l’étude ne convainc pas tout le monde ; des critiques affirment que le fait de prendre en compte l’ensemble des habitants des pays où le français est la langue officielle, est trompeur, puisque cela n'empêche pas que d'autres langues y soient représentées.

Par ailleurs, en dépit de la loi Toubon de 1994, qui promeut l’utilisation et la protection du français dans la sphère publique (gouvernement, radios, écoles publiques), la langue de Molière n’est pas totalement imperméable à l’influence grandissante de l’anglais. Aussi, des anglicismes comme selfie ou cool sont désormais monnaie courante pour les francophones.

Il faudra donc sans doute attendre 35 ans afin de savoir si le français sera réellement parvenu à surpasser les langues les plus parlées aujourd’hui, qui sont le mandarin, l’anglais, l’espagnol et l’arabe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales