Départementales 2015 : large victoire de la droite, le PS mis en échec

RAYMOND ROIG Source: AFP
RAYMOND ROIG

La gauche a été éliminée dans un quart des cantons au premier tour. L'UMP et ses alliés sont les grands gagnants du scrutin. Le FN réalise un score historique pour une élection locale.

Le ministère de l'Intérieur a dénombré 220 élus de droite (soit 110 binômes) au premier tour des élections départementales hors Guadeloupe, 56 pour la gauche, 8  et 6 divers. L'abstention s'élevait à 49,82%, selon le ministère.

La réaction du gouvernement français face aux résultats préliminaires des élections ne s'est pas fait attendre. En commentant le score du Front national le premier ministre Manuel Valls a déclaré que «l'extrême droite n'est pas la première formation politique de France» au premier tour des départementales. Il a également appelé «tous les républicains» à faire barrage au parti de .

De son côté la chef du FN a demandé la démission de Manuel Valls après l'échec que le parti au pouvoir a essuyé au premier tour du scrutin. «C'est un désaveu cinglant pour le premier ministre, qui a cru pouvoir prendre la tête d'une campagne contre le peuple», a déclaré la présidente du Front national.

Avec un score entre 24 et 26% sur le plan national, le FN obtient le meilleur résultat de son histoire dans des élections locales. 

Nicolas Sarkozy, dont le parti est arrivé en tête du premier tour des départementales, a déclaré que «l'UMP n'appellera ni à voter pour le FN, ni pour le PS» là où les candidats UMP-UDI ont été éliminés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales