Karim Benzema n'est plus sélectionable en équipe de France

- Avec AFP

L'attaquant du Réal Madrid est définitivement écarté de l'équipe de France.© Charles Platiau. Source: Reuters
L'attaquant du Réal Madrid est définitivement écarté de l'équipe de France.

Le président de la fédération française de football (FFF), Noël Le Graët a annoncé le 10 décembre aux journaliste que l'attaquant ne jouera plus en équipe de France jusqu'à nouvel ordre. Le joueur a dit accepter la décision.

Noël le Graët s'est néanmoins dit «très attaché» à Karim Benzema et Mathieu Valbuena. Pour le président le Lyonnais reste la victime et a droit au respect, malgré son «imprudence». «Benzema est un type formidable, il n'a pas changé d'amis» a-t-il déclaré.

Le présdient de la FFF a précisé que la fédération n'est pas complètement partie civile et a déclaré regretter la décision de la juge qui empêche la fédération d'avoir un accès total au dossier.

Une décision attendue

Benzema a été mis en examen le 5 novembre dernier dans l'affaire dîte de la sex-tape pour «complicité de tentative de chantage» et «participation à une association de malfaiteurs». Ces faits sont passibles de cinq ans de prison. Le contrôle judiciaire imposé à Benzema lui empêche d'entrer en relation avec Valbuena.

Le Premier ministre Manuel Valls avait pris position sur ce dossier en affirmant le 1er décembre qu'«un grand sportif doit être exemplaire. Et s'il n'est pas exemplaire, il n'a pas sa place en équipe de France».

Lire aussi : Sexe, drogue et football, le quotidien de Karim Benzema ?

D'autres voix au sommet du foot français s'étaient déjà élevées pour prôner la «fermeté». Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel, a écrit ainsi dans une tribune adressée au Figaro mercredi soir : «Porter le maillot bleu n'est pas quelque chose d'ordinaire. L'exemplarité, si l'on veut reconquérir les cœurs, doit l'emporter même sur la performance».

A six mois de l'Euro qui se jouera en France (du10 juin au 10 juillet), l'image du foot français est entâchée. Or la FFF, qui s'est portée partie civile, ne peut se permettre de vivre un nouveau gros scandale, cinq ans après la fameuse grève de l'entraînement à Knysna au Mondial-2010.

«L'équipe de France est régulièrement secouée par des affaires qui nourrissent un désamour croissant de nos compatriotes», a également déploré encore Frédéric Thiriez dans Le Figaro.

Lire aussi : Benzema crache durant la Marseillaise et patauge dans les critiques

Valbuena jouera «bien évidemment» en équipe de France

Evoquant Mathieu Valbuena, Noël Le Graët a assuré que ce dernier, victime de l'affaire de chantage, est «évidemment sélectionnable» par Didier Deschamps.

«Bien sûr, Valbuena est sélectionnable. Il pourrait l'être dès demain s'il le fallait», a affirmé le patron du foot français.

Le milieu offensif de l'OL n'avait pas été convoqué par Deschamps lors du dernier rassemblement, début novembre. «Didier ne l'avait pas pris car il était en pleine tourmente», a justifié le président de la FFF. Benzema n'avait pas non plus été sélectionné, officiellement forfait pour blessure.

Du côté du principal intéressé, on semble accepter la décision. L'attaquant du Real Madrid s'est fendu d'un tweet jeudi soir : "Je respecte la décision et ai confiance en notre président Noël Le Graët."

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales