Conflit social : annoncé dans la presse, le bénéfice record de la SNCF pour 2022 passe mal à gauche

Conflit social : annoncé dans la presse, le bénéfice record de la SNCF pour 2022 passe mal à gauche© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Logo de la SNCF dans la gare de Toulouse, (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Alors que selon plusieurs médias, la SNCF clôture 2022 avec un profit historique de 2,2 milliards d'euros, des élus de gauche ont soutenu le bien-fondé de la récente grève des contrôleurs et plus largement une meilleure rémunération des salariés.

La SNCF a enregistré un bénéfice record de 2,2 milliards d'euros sur l'année 2022, selon des informations du Parisien confirmées par Franceinfo. Il s'agit du profit le plus important de l'entreprise ferroviaire depuis 2017 (1,5 milliards d'euros). 

La direction de la SNCF n'a ni confirmé ni infirmé ce chiffre, rappelant que les résultats consolidés du groupe seront publiés fin février. Bercy s'est également refusé à tout commentaire.

Or, malgré des résultats visiblement exceptionnels, une grande partie du bénéfice ne sera pas reversée aux cheminots et ne se répercutera pas sur le prix des billets, selo Franceinfo. A ce titre, la compagnie avait déjà annoncé en novembre une hausse des tarifs de 5% en moyenne et ce à partir du 10 janvier 2023.

En effet, depuis 2018 la SNCF reverse 60% de ses profits pour moderniser son réseau ferroviaire. L'entreprise devra également ajuster ses dépenses énergétiques qui s'élèveront à 3,3 milliards d'euros sur l'année 2023, selon Franceinfo. 

A gauche, le compte n'y est pas 

La divulgation de ce chiffre survient alors que l'entreprise est secouée par des mouvements de grèves engagés par plusieurs catégories de personnels. La SNCF vient notamment d'éviter une nouvelle grève des contrôleurs pendant le week-end du Nouvel An, après un week-end de Noël perturbé, grâce à un accord prévoyant une hausse des primes, des embauches et une meilleure reconnaissance du métier. 

Mais à gauche, le compte n'y est pas. La divulgation des profits de la SNCF dans ce contexte social tendu n'a pas manqué de faire réagir plusieurs responsables politiques. 

«Mais il a fallu attendre que ce soit le chaos à Noël pour lâcher 38€ d’augmentation par mois aux contrôleurs», s'offusque sur Twitter Manuel Bompard, député de La France Insoumise.

Son collègue, David Guiraud, député de la 8e circonscription du Nord, a apporté son soutien aux contrôleurs. «On va se diviser et se faire piétiner encore longtemps? » se questionne-t-il. 

Toujours au sein de LFI, Thomas Portes accuse la direction de l'entreprise d'avoir tout fait «pour cacher ce chiffre» et ce alors que «les salaires des cheminots ont été gelés pendant 8 ans».

Après l'annonce du bénéfice record de la SNCF, le cheminot et militant marxiste Anasse Kazib appelle pour sa part à une «une grève massive pour les salaires !».

«Ce résultat financier historique a été obtenu "dans la douleur" de conditions de travail toujours plus dégradées pour le personnel de la production, alors oui, plus que jamais, cet argent est bien celui des cheminot[s]», a déclaré le syndicat SUD-Rail dans un communiqué, commentant l'article du Parisien.

Pour le syndicat Force ouvrière de l'Essonne «ces résultats posent question et confortent les revendications salariales et le maintien du régime de retraite», a-t-il twitté. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix