Adolescent tué par un chauffard à Montpellier : le suspect interpellé

Adolescent tué par un chauffard à Montpellier : le suspect interpellé© DENIS CHARLET Source: AFP
Voiture de police (Photo d’illustration).
Suivez RT France surTelegram

En cavale depuis le 14 décembre, le conducteur soupçonné d'avoir mortellement fauché un adolescent à Montpellier après le match de football France - Maroc a été interpellé ce 27 décembre.

L'individu suspecté d'avoir mortellement fauché un jeune adolescent le 14 décembre, dans la foulée de la demi-finale du Mondial entre la France et le Maroc, a été interpellé ce 27 décembre près de Perpignan, a annoncé le parquet de Montpellier.

«Le mis en cause a été interpellé ce matin tôt à proximité de Perpignan par les enquêteurs de la Direction territoriale de la police judiciaire de Montpellier en exécution d’un mandat d’arrêt délivré par un juge d’instruction», a indiqué à l'AFP le procureur de la République, Fabrice Bélargent, confirmant une information de France 3 Occitanie.

Selon ce média, le suspect se cachait en Espagne. Celui-ci serait revenu chez des proches, à Saint-Estève, près de Perpignan complète Midi Libre. Le quotidien régional précise que l’homme aurait eu l'intention de se livrer au commissariat.

«Justice pourra être rendue»

Le chauffard avait pris la fuite après avoir percuté Aymen, âgé de 14 ans, dans des circonstances qui restent encore à éclaircir dans le quartier de la Paillade, dans le nord-ouest de Montpellier. Le drame avait suscité une grande émotion dans la ville où un millier de personnes ont défilé le 20 décembre, roses blanches à la main pour rendre un dernier hommage à l'adolescent.

«La justice pourra être rendue le moment venu. Nos pensées entourent la famille dont la dignité et le courage dans cette effroyable épreuve imposent le respect» a réagi ce 27 décembre le maire de Montpellier, sur son compte Twitter, saluant «l’engagement des forces de police». Même ton du côté de la préfecture de l’Hérault, où Hugues Moutouh a remercié les «enquêteurs qui ont travaillé sans relâche et avec la plus grande efficacité».

La mort d’Aymen avait provoqué une flambée de violences intercommunautaires, plusieurs nuits durant, dans les quartiers défavorisés de la ville. La communauté des gens du voyage, dont était soupçonné d’être issu le chauffard, avait été la cible d’expéditions punitives. L'appartement du passager du véhicule – lui-même passé à tabac – avait été saccagé et des véhicules incendiés.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix