Les prestations sociales versées sur des comptes hors UE estimées à 150 millions d'euros sur 5 ans

- Avec AFP

Gabriel Attal, à Paris, le 29 juillet 2020 (image d'illustration).© Ludovic Marin Source: AP
Gabriel Attal, à Paris, le 29 juillet 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le ministre français des Comptes publics a fait savoir ce 27 novembre que la fraude sociale dans l'Hexagone représentait «plusieurs milliards d’euros». «150 millions d'euros sur cinq ans» ont même été versés sur des comptes hébergés hors UE.

Les prestations sociales françaises versées sur des comptes bancaires non européens – qui vont cesser en 2023 dans le cadre de la lutte contre la fraude – sont évaluées à 150 millions d'euros sur cinq ans, a révélé ce 27 novembre le ministre des Comptes publics Gabriel Attal.

Il a également annoncé dans les colonnes du Parisien qu'il présentera «début 2023 un plan spécifique sur la fraude fiscale et sociale».

«Dès l’année prochaine, nous pourrons retirer d’office le numéro de TVA d’une entreprise qui fraude. Et on avance sur le chantier de la facturation électronique, qui sera mise en œuvre dès juillet 2024 pour les grandes entreprises et dans les années suivantes pour les autres», indique le ministre. «L'Insee évalue la fraude à la TVA autour de 20 milliards d’euros par an», détaille encore Gabriel Attal. Il juge par ailleurs que s'«il y a eu des progrès» sur la fraude sociale, «cela représente encore «plusieurs milliards d’euros».

«Il y a parfois des doutes sur l’existence réelle du bénéficiaire», constate Gabriel Attal

Le ministre rappelle qu'à partir du 1er juillet 2023, les allocations (hors retraites) ne pourront plus être versées sur des comptes bancaires non européens. Et donne donc pour la première fois un chiffrage de ces «versements, pour lesquels il y a parfois des doutes sur l’existence réelle du bénéficiaire», qui «représentent 150 millions d'euros sur cinq ans».

Les prestations visées sont notamment l'ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées), les prestations familiales, le RSA ou encore l'allocation supplémentaire d'invalidité.

Seront concernés les comptes non européens, c'est-à-dire ceux qui sont en dehors de la zone SEPA qui comprend les pays membres de l'Union européenne, les pays membres de l'Espace économique européen, ainsi que la Suisse, Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Vatican.

«La question de la fraude aux prestations sociales qui sont versées à des personnes qui ne résident pas sur notre territoire alimente régulièrement un certain nombre d'études, d'articles, et scandalise à juste titre nos concitoyens», avait lancé le ministre au mois d'octobre, estimant que «frauder, c'est voler, tout simplement».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix