Le gouvernement refuse la réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid-19

Le gouvernement refuse la réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid-19© Geoffroy Van der Hasselt Source: AP
Le ministre français de la Santé Francois Braun le 1er juillet 2022 à Pontoise (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le ministre de la Santé François Braun a fait savoir ce 22 juillet que le gouvernement avait décidé de dire non à toute réintégration de soignants non vaccinés contre le Covid-19, expliquant se ranger derrière «l'avis des scientifiques».

François Braun a annoncé ce 22 juilet que le gouvernement suivait l'avis des autorités scientifiques, qui se sont opposées à la réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid-19 au sein des établissements de santé en France.

«L'académie de médecine, le conseil scientifique et la Haute autorité de santé ont un avis convergent [...] il est négatif» et «on suit l'avis des scientifiques», a déclaré le ministre de la Santé en déplacement en Seine-et-Marne, précisant qu'il réunirait «dès le début de la semaine prochaine les organisations syndicales pour leur expliquer la situation».

Plus tôt ce même jour, la Haute autorité de santé s'était dite favorable au maintien de l'obligation vaccinale du personnel soignant, et incidemment défavorable au fait de ne pas réintégrer ceux qui ne sont pas vaccinés. Les soignants français – médecins, infirmiers, etc. – qui exercent à l'hôpital ou dans les Ehpad, et plus globalement les employés de ces établissements de santé, sont obligés depuis 2021 d'être vaccinés contre le Covid-19. Un certain nombre se voient donc interdits d'exercer leur activité car ils ne sont pas vaccinés. Les dernières semaines ont été marquées par une recrudescence de débats, en particulier dans la sphère politique, sur l'opportunité de les réintégrer. Les partisans d'une réintégration font valoir que les vaccins anti-Covid ont perdu beaucoup de leur efficacité contre la transmission de la maladie. Mais selon la HAS, celle-ci n'a pas totalement disparu, en particulier dans les mois qui suivent une dose de rappel. L'obligation d'être vaccinés favoriserait donc «une meilleure protection des personnes soignées ou accompagnées, au premier rang desquelles les plus vulnérables».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix