Pour Olivier Piacentini, l'affaire Benalla révèle les «pratiques monarchiques du pouvoir»

Pour Olivier Piacentini, l'affaire Benalla révèle les «pratiques monarchiques du pouvoir»© RT France
L'essayiste et politologue Olivier Piacentini sur le plateau de RT France.

Olivier Piacentini, essayiste et politologue était le 23 août l’invité de RT France. Il est notamment revenu sur l’imbroglio autour de l’affaire Benalla et notamment sur la traque de la compagne de ce dernier.

Invité le 23 août sur RT France, l’essayiste et politologue Olivier Piacentini est revenu sur les zones d’ombres qui subsistent dans l’affaire Benalla. Parmi elles, la disparition d'un coffre-fort au domicile du couple Benalla qui aurait notamment renfermé les armes de l'ancien chargé de mission pour Emmanuel Macron, ainsi que, potentiellement, des éléments pouvant intéresser les enquêteurs. Pour Olivier Piacentini, la compagne de l’ex-conseiller d’Emmanuel Macron, pour l’heure introuvable, détiendrait «des éléments» à apporter sur ce sujet.

L’affaire Benalla a montré qu’il y avait des pratiques monarchiques du pouvoir

Il a par ailleurs estimé que cette affaire allait avoir un impact négatif sur l’image de l’exécutif : «Emmanuel Macron s’est fait élire […] en expliquant qu’il allait être monsieur Propre […] et qu’on allait entrer dans un nouveau monde. En réalité, on voit bien que depuis un certain temps, les affaires se succèdent […]. L’affaire Benalla a montré qu’il y avait des pratiques monarchiques du pouvoir […], un favoritisme incroyable, des protections occultes. Des choses que les gens ne pensaient pas voir dans le cadre d'un gouvernement qui voulait changer les pratiques. L’image de [Emmanuel] Macron est très écornée par rapport à ce qu’elle était il y a encore un mois.»

Enfin, il a affirmé que ce climat de défiance, accentué par l’affaire Benalla, pouvait sérieusement compliquer la seconde moitié de mandat du locataire de l’Elysée, notamment si une forte croissance économique n’était pas au rendez-vous.

Lire aussi : Demi-réponses, mystères et dénégations : ces zones d'ombre qui subsistent dans l'affaire Benalla

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter