Nicolas Offenstadt : «L'intervention policière à Tolbiac était évitable»

Alors que certaines universités ont vu leurs cours suspendus par la mobilisation des étudiants, opposés à la loi ORE, Nicolas Offenstadt, maître de conférences à l'université Panthéon-Sorbonne, juge que le mouvement est «en train de se renforcer».

Invité de RT France, Nicolas Offenstadt, maître de conférence à l'université Panthéon Sorbonne, revient sur les événements de contestation dans les universités, notamment à Tolbiac où l'intervention policière «était évitable», selon l'historien. Si à Tolbiac, effectivement, les amphithéâtres étaient inaccessibles et sans cours, «il n'y avais pas de blocage», précise-t-il. En effet, pour Nicolas Offenstadt l'université «était un lieu ouvert où s'organisait des débats».

A Tolbiac, «c'est une vraie arène de débats et de discussions», poursuit l'intéressé. Il estime qu'il y a une forte contestation contre la loi relative à l'orientation et la réussite des étudiants (ORE), «telle qu'elle conçue [avec] l'instauration de la sélection à l'entrée à l'université» et que le  mouvement, par conséquent, est «en train de se renforcer».

Lire aussi : La faculté de Tolbiac évacuée par les CRS à l'issue d'une vaste opération (VIDEOS)

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter