Alain Corvez : l’affaire Skripal aurait été «préparée à l’avance» par les Britanniques

Alain Corvez : l’affaire Skripal aurait été «préparée à l’avance» par les Britanniques © Capture d'écran vidéo RT
Alain Corvez, conseiller en stratégie international

Alain Corvez, conseiller en stratégie internationale, est revenu pour RT France sur les derniers rebondissements de l'affaire Skripal. Selon lui, l'empoisonnement de l'ancien agent double russe aurait été préparé en amont pour isoler la Russie.

Invité sur le plateau de RT France le 17 mars, le conseiller en stratégie international Alain Corvez s’est exprimé sur l’empoisonnement de l'ancien agent double russe Sergueï Skripal. Rappelant au préalable qu’il était indispensable de replacer cette affaire dans un cadre géopolitique, il a affirmé que celle-ci avait été «préparée à l'avance» par les autorités britanniques.

Pour justifier son accusation, il s’est référé à la déclaration du docteur Robin Black, chef du laboratoire de détection à Porton Down, une installation de recherche militaire, qui avait déclaré en 2016 que le poison ayant contaminé Sergueï Skripal, le Novitchok, pouvait être produit «par n’importe qui».

Il a en outre assuré que «les accusations intempestives» du Premier ministre britannique Therasa May et de ses alliés occidentaux allaient se heurter à l’enquête russe qui révélerait d'après lui l'absence d’implication de Moscou.  

Lire aussi : Johnson va jusqu'à accuser Poutine d'être derrière la décision d'empoisonner l'ancien espion Skripal

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.