Maintien du mandat d'arrêt contre Assange : «C'est un déni de justice», pour Djordje Kuzmanovic

Maintien du mandat d'arrêt contre Assange : «C'est un déni de justice», pour Djordje Kuzmanovic© Simon Dawson Source: Reuters
Des manifestants apportent leur soutien à Julian Assange, devant l'ambassade où il vit reclus, à Londres

D'après le porte-parole défense et international de la France insoumise, l'abandon des poursuites en Suède contre le lanceur d'alerte Julian Assange rend caduc le mandat d'arrêt que la justice britannique a décidé de maintenir ce 13 février.

La justice britannique a maintenu le 13 février le mandat d'arrêt contre Julian Assange, estimant qu'il n'allait «pas à l'encontre de l'intérêt public», comme le soutenait la défense du fondateur de WikiLeaks dans une nouvelle question soumise à la justice. «C'est un déni de justice, puisque la plainte originelle qui a initié ce mandat d'arrêt en Grande-Bretagne a été levé il y a quelques mois en Suède», explique Djordje Kuzmanovic, porte-parole défense et international de la France insoumise (LFI).

Lire aussi : «C'est son choix de vivre à l'ambassade» : maintien du mandat d'arrêt britannique contre Assange

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter