Pari perdu : EDF perd 400 millions d’euros en spéculant sur le marché de l’électricité

Pari perdu : EDF perd 400 millions d’euros en spéculant sur le marché de l’électricité Source: AFP
Logo de l’énergéticien français EDF se reflétant sur la paroi d’un de ses immeubles à Paris (photo d’illustration prise en février 2019).
Suivez RT France surTelegram

C'est une spéculation qui a mal tourné pour EDF Trading (EDFT), la filiale d’activité de marché du fournisseur d'énergie français. En cause : un pari raté sur une baisse à venir de l’électricité dite «de pointe hivernale France».

400 millions d’euros évaporés sur le marché : ainsi que l'a révélé Le Figaro le 29 octobre, la filiale d’activité de marché d'EDF aurait essuyé une perte colossale après qu'un de ses traders a spéculé sur une baisse à venir de l’électricité dite «de pointe hivernale France», qui correspond à l'énergie produite et livrée entre 8h et 20h du lundi au vendredi. 

Le pari en question s'est en effet heurté à la hausse continue des prix de l'énergie, contraignant le spéculateur à abandonner sa position «au pire moment». Il aurait ainsi été amené à fléchir quand les prix du mégawattheure côtoyaient les 200 euros, contre 50 euros maximum à la même époque un an plus tôt. «La position du trader d’EDFT aurait été rendue d’autant plus intenable à cause d’achats techniques de grandes entreprises du secteur, dont... EDF France», relève le quotidien.

EDF «ne commente jamais ses activités de trading»

Détenu à plus de 80% par l'Etat, le fournisseur d'énergie français «ne commente jamais ses activités de trading», a fait savoir un porte-parole d’EDF cité par Le Figaro, qui confirme de son côté que l’entreprise publique est en effet «plus connue du grand public pour ses réacteurs nucléaires que pour son activité très secrète de trading».

«Il y a eu des pertes très importantes sur le trading, mais cela a été plus que compensé par des gains. L’extrême volatilité des marchés a mis les modèles en difficulté», a assuré une source interne à EDF citée par le journal. Celui-ci rapporte que le trader à l'origine de l'opération a été sanctionné et risque le licenciement.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»