Pêche et Brexit : Paris menace de couper le courant électrique à Jersey

Pêche et Brexit : Paris menace de couper le courant électrique à Jersey© Christophe Archambault Source: AFP
La ministre française de la Mer, Annick Girardin, lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris le 4 mai 2021.
Suivez RT France surTelegram

Le ton monte à Paris envers la petite dépendance de la Couronne britannique accusée d’imposer des conditions «non prévues» par l’accord signé entre le Royaume-Uni et l’Union européenne pour réglementer l’accès à ses zones de pêche.

«Ce n'est pas la première menace que les Français formulent envers Jersey ou le Royaume-Uni depuis que nous sommes dans ce nouvel accord [post-Brexit, signé fin 2020 et dit «ACC»]», a déclaré ce 5 mai le ministre des Affaires étrangères de l’Ile anglo-normande de Jersey, Ian Gorst, sur la BBC, en référence à l'accord post-Brexit conclu entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

«Il apparaîtrait disproportionné de couper le courant juste parce qu'il faut fournir des détails supplémentaires afin que nous puissions affiner les licences» de pêche avant leur octroi, a-t-il ajouté. 

Ian Gorst réagissait à la perspective évoquée, la veille, par la ministre française de la Mer, Annick Girardin, à l’Assemblée nationale, de répercussions éventuelles sur le transport d’électricité par câble sous-marin qui apporte depuis la France 95% de l’électricité utilisée dans la petite île anglo-normande.

La ministre française  envisageait des «mesures de rétorsion» contre les autorités de la petite dépendance de la Couronne accusée par Paris de traîner les pieds pour délivrer les licences de pêche permettant l’accès des navires français aux zones de pêche de l’île anglo-normande.

Selon son ministère, le Royaume-Uni a publié le 30 avril une liste de 41 navires français autorisés à pêcher dans les eaux de Jersey, mais cette liste s'accompagne de nouvelles exigences «qui n'ont pas été concertées, discutées ni notifiées avant». 

«Zonage» et nombre de jours de mer

Dans un communiqué mis en ligne sur son site web, le ministère français de la Mer affirme avoir signalé à Bruxelles ces «conditions non prévues dans l’accord, liées au zonage et au nombre de jours de mer». De son côté, le gouvernement de Jersey plaide sa bonne foi et assure avoir octroyé les licences de pêche conformément à l'accord commercial conclu entre Bruxelles et Londres fin décembre.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères de Jersey a considéré que l'accord commercial était clair dans ses principes, mais a reconnu «une certaine confusion sur la façon dont il doit être mis en œuvre». Il a également affirmé respecter «absolument les droits historiques des pêcheurs français de pêcher dans les eaux de Jersey comme ils le font depuis des siècles».

Interrogé sur ce différend sur la chaîne Sky News, le secrétaire d'Etat britannique chargé du programme de vaccination anti-Covid, Nadhim Zahawi, a souligné qu'il était nécessaire de «travailler de manière constructive » pour «aplanir les différends». Mais la BBC cite également le ministère britannique de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales qui rappelle que le baillage de Jersey est «responsable de ses propres eaux territoriales».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»