Macron et les caricatures de Mahomet : des produits français boycottés au Moyen-Orient

- Avec AFP

Macron et les caricatures de Mahomet : des produits français boycottés au Moyen-Orient© Fayez Nureldine Source: AFP
Un centre commercial en Arabie saoudite (image d'illustration).

Suite à un mouvement lancé sur les réseaux sociaux, les appels au boycott de produits français se multiplient au Moyen-Orient en réaction aux propos tenus par Emmanuel Macron lors de l’hommage à Samuel Paty, décapité par un terroriste islamiste.

Les appels au boycott de produits français abondent dans plusieurs pays du Moyen-Orient après l'émoi suscité par les propos du président français Emmanuel Macron, qui a promis de ne pas «renoncer aux caricatures» du prophète Mahomet. Le chef de l'Etat français s'était en effet exprimé à ce sujet le 22 octobre 2020 lors d'un hommage au professeur Samuel Paty, décapité par un assaillant islamiste après avoir montré à ses élèves de 4e des dessins de Mahomet à l'occasion d'un cours sur la liberté d'expression.

La Turquie, l'Iran, la Jordanie ou encore le Koweït ont dénoncé la publication des caricatures du prophète. L'Organisation de coopération islamique, qui réunit les pays musulmans, a quant à elle déploré «les propos de certains responsables français […] susceptibles de nuire aux relations franco-musulmanes».

Des produits français retirés des étals de grandes surfaces

Sur les réseaux sociaux, les appels au boycott se sont propagés à travers des hashtags en langue arabe. Le journaliste de BFM TV, Raphaël Gably, a relevé que le média turc TRT était l'un des premiers à avoir lancé sur Twitter le boycott des produits français.

Cette initiative s'ajoute au climat délétère qui entoure les relations entre Paris et Ankara. Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'en est encore pris avec virulence à son homologue français Emmanuel Macron, le 24 octobre, jugeant qu'il avait un «problème» avec les musulmans et l'invitant à «se faire soigner».

L'Elysée a en réponse dénoncé des propos «inacceptables» et relevé les «déclarations très offensives [de Recep Tayyip Erdogan] de ces derniers jours, notamment sur l'appel au boycott des produits français».

Au Qatar, les chaînes de distribution Al-Meera et Souq al-Baladi ont annoncé qu'elles retireraient les produits français de leurs magasins jusqu'à nouvel ordre. Dans l'un des établissements d'Al-Meera, un correspondant de l'AFP a vu des employés retirer des étagères des confitures de la marque Saint Dalfour. L'Université du Qatar a par ailleurs annoncé le 23 octobre sur Twitter le report de la Semaine culturelle française à la suite de «l'atteinte délibérée à l'islam et ses symboles». 

Au Koweït, des images montrant les fromages Kiri et Babybel ôtés des rayons de certains magasins ont été relayées sur les réseaux sociaux. Une soixantaine de sociétés coopératives, qui sont de grands distributeurs au Koweït, ont annoncé un boycott des produits français, a précisé à l'AFP le vice-président de la Fédération des coopératives, Khaled al-Otaibi. «Nous avons retiré tous les produits français, à savoir les fromages, crèmes et cosmétiques des rayons et les avons restitués aux agents agréés de ces marques au Koweït», a-t-il expliqué. Ces informations ont été confirmées par le média égyptien Rassd News Network qui a relayé sur son compte Twitter des photos d'une boutique vidant ses étals de produits français.

Quelque 430 agences de voyages du Koweït ont par ailleurs suspendu les réservations de vols vers la France, a indiqué à l'AFP le chef de la Fédération des agences de voyages koweïtiennes, Mohammad al-Motairi. En Jordanie, le Front d'action islamique, un parti d'opposition, a appelé les citoyens à boycotter les produits français. 

Les pays du Golfe, notamment le Qatar, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, représentent un marché de plus en plus important pour les exportations de l'industrie agroalimentaire française.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»