L’aide exceptionnelle de 150 € finalement étendue aux jeunes bénéficiaires des APL et aux boursiers

L’aide exceptionnelle de 150 € finalement étendue aux jeunes bénéficiaires des APL et aux boursiers© Mehdi Fedouach Source: AFP
Bâtiment de la Caisse d'allocations familiales de Gironde à Bordeaux. (Image d'illustration)

C'est un rétropédalage : Jean Castex a annoncé que les bénéficiaires des APL et les étudiants boursiers pourront finalement toucher l'aide de 150 euros.

Après un cafouillage entre les annonces du Premier ministre Jean Castex et d'Emmanuel Macron au sujet des bénéficiaires de l'aide de 150 euros, le Premier ministre a finalement annoncé lors d'un entretien accordé au Journal du dimanche que le dispositif d'aide sera étendu aux 400 000 jeunes qui touchent les Aides personnalisées au logement (APL) et aux étudiants boursiers. «S'agissant des jeunes, je vous annonce aujourd'hui que nous leur étendons cette aide : 150 euros seront également versés aux 400 000 jeunes qui touchent les APL et aux étudiants boursiers», a précisé le Premier ministre.

Un rétropédalage expliqué par «le choix du président de la République» de «favoriser l'insertion par le travail». Le Premier ministre a assuré que le gouvernement avait «pleinement conscience» que lorsque survient une crise économique, elle touchait «d'abord et de plein fouet les personnes précaires et les jeunes».

Jean Castex a précisé au cours de l'entretien qu’il présentera la semaine prochaine «l’acte II de la stratégie pauvreté» du gouvernement. Ce plan devait être dévoilé le 17 octobre lors d’un déplacement dans l’Essonne, auquel il a renoncé à la suite de la décapitation de l'enseignant de Conflans-Sainte-Honorine.

Un quiproquo pour le couple exécutif ?

Au lendemain du discours du président de la République du 14 octobre, l’entourage du Premier ministre avait précisé à l'AFP que seuls les bénéficiaires du RSA et de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS, pour les chômeurs en fin de droits) toucheraient cette aide de 150 euros, auxquels s’ajouteront 100 euros par enfant. Les bénéficiaires des APL, eux, devait se contenter uniquement la prime de 100 euros par enfant.

Dans son entretien télévisé du 14 octobre, Emmanuel Macron avait pourtant annoncé une «aide exceptionnelle de 150 euros plus 100 euros par enfant» pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) et des APL, «ce qui touche du coup tous les jeunes très largement, les 18-25 ans», avait ajouté le président de la République.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»