Pour la première fois, l’extrême pauvreté touche moins de 10% de la population mondiale

Source: Reuters

En 2015, le nombre de personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté passera vraisemblablement pour la première fois sous le seuil des 10% de la population mondiale, a annoncé dimanche la Banque mondiale (BM).

«Ces pronostics nous montrent que nous pourrions être la première génération dans l'histoire qui pourrait mettre un terme à l'extrême pauvreté», a déclaré le président de la BM, Jim Yong Kim. «C’est la meilleure nouvelle dans le monde aujourd’hui», a-t-il ajouté.

Environ 702 millions de personnes, ou 9,6% de la population de la planète, vivraient sous le seuil de pauvreté, ont révélé les prévisions publiées par la BM en prévision de l’assemblée générale du Fonds monétaire international (FMI) et de la BM à Lima, au Pérou. Ce chiffre a en outre fortement baissé en comparaison avec l’année 2012, où 12,8% de population ne touchait que 1,25 dollars (1,1 euros) par jour. Depuis les années 1990, la chute est encore plus spectaculaire puisqu’à cette époque, 1,9 milliard de personnes (soit plus du double du niveau actuel) vivaient avec moins d’un dollar par jour.

Reste que la BM a revu ce seuil qui estime qu’aujourd’hui, les personnes qui vivent avec moins de 1,9 dollars par jour (1,7 euros) se trouvent dans une situation de pauvreté extrême. Ce changement reflète les disparités du coût de la vie à travers la planète, a annoncé la BM, explicitant sa décision. C’est notamment ce chiffre qui a été utilisée lors des calculs pour l’année 2015.

En savoir plus : Philippines, un petit garçon courageux émeut la planète

Cependant, la croissance économique globale, l’instabilité des marchés financiers, les conflits, le taux élevé de chômage parmi les jeunes et l’impact des changements climatiques pourraient représenter un obstacle à l’objectif que s’est fixé l’ONU, à savoir, mettre fin à la pauvreté dans le monde vers la fin de 2030. Cet objectif avait été adopté lors de l’Assemblée générale de l’ONU en tant que partie des nouveaux buts de développement.

D’après la BM, près de la moitié des personnes extrêmement pauvres en 2020 viendront des pays fragiles en proie aux conflits, et plus particulièrement de l’Afrique sub-saharienne, qui abrite la moitié de tous les pauvres qui constituent 35,2% de la population de cette zone. «La région dans son ensemble n'arrive pas à suivre le rythme de réduction de la pauvreté du reste du monde», a souligné la Banque Mondiale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales