Faute d'accord au Congrès, Donald Trump signe un nouveau plan d’aide économique aux Américains

- Avec AFP

Faute d'accord au Congrès, Donald Trump signe un nouveau plan d’aide économique aux Américains© JIM WATSON Source: AFP
Chômeurs, étudiants, et locataires bénéficieront d'une aide temporaire, a annoncé Donald Trump.

Quatre décrets prévoient des allocations chômage, un gel des charges salariales, une protection des locataires et propriétaires, ainsi qu’une suspension du remboursement des prêts étudiants. Joe Biden qualifie ces décisions de "demi-mesures".

Pour venir en aide à des millions d’Américains pauvres et frappés par le chômage, Donald Trump a signé le 8 août quatre décrets prévoyant un gel des charges salariales, le prolongement du versement d'une allocation chômage de 400 dollars par semaine, des protections pour les locataires menacés d'expulsion ainsi que le report du remboursement des emprunts étudiants.

«Ça suffit, nous allons sauver les emplois américains et venir en aide aux travailleurs américains», a déclaré le locataire de la Maison Blanche lors d'une conférence de presse à son golf de Bedminster, dans le New Jersey. Ces mesures interviennent alors que les Etats-Unis sont en voie de franchir la barre des 5 millions de cas de COVID-19, avec plus de 160 000 morts et pour conséquence une explosion du chômage. Le Congrès, en discussion depuis deux semaines pour parvenir à un nouveau gigantesque plan de soutien à l'économie n'est lui pas parvenu à un accord, alors que les premières mesures d’aides attribuées aux Américains ont expiré le 31 juillet.

La prolongation de l’allocation allouée aux chômeurs faisait l’unanimité parmi les démocrates et les républicains mais les discussions sur son montant n'ont pas permis de trouver de compromis. Les républicains souhaitaient la fixer à 200 dollars, les démocrates, eux, proposaient de conserver sa valeur actuelle de 600 dollars. Le président américain avait promis que cette aide serait prolongée jusqu’à la fin de l’année et s’ajouterait à celles qui sont versées par chaque Etat fédéré.

Joe Biden qualifie ce plan de «série de demi-mesures»

Donald Trump a annoncé avoir fixé son montant à 400 dollars par semaine, mais celui-ci pourrait finalement être limité à 300 dollars car l'Etat fédéral n'en paiera que 75%, auquel cas les Etats devront payer les 25% restants.

A cette somme s'ajoute un gel des charges salariales pour les Américains dont le salaire est inférieur ou égal à 100 000 dollars par an. «Si je suis vainqueur le 3 novembre, j'ai l'intention d'annuler ces charges», a promis Donald Trump, précisant qu'il s'agira d'un report des charges, et non pas d'une annulation. Celui-ci a également chargé les ministères du Logement, de la Santé et le CDC (Centre de lutte contre les maladies) de «s'assurer que les locataires et les propriétaires puissent rester chez eux», tandis qu'un quatrième texte suspend le remboursement des emprunts étudiants jusqu'à la fin de l'année et abaisse leurs taux d'intérêts à 0%.

Joe Biden, le candidat démocrate à l'élection présidentielle qui aura lieu en novembre, a qualifié ce plan de «série de demi-mesures». «Encore une cynique tentative d'esquiver les responsabilités», a-t-il critiqué, estimant que le pays avait besoin d'un «vrai leader» capable de négocier un accord avec le Congrès. Sous les applaudissements des golfeurs, Donald Trump a qualifié son futur adversaire d'homme «d'extrême gauche», et affirmé que les démocrates tentaient de «voler l'élection» présidentielle.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»