En pleine guerre commerciale, Ikea s’apprête à investir 1,3 milliard d’euros en Chine

En pleine guerre commerciale, Ikea s’apprête à investir 1,3 milliard d’euros en Chine Source: AFP
Le groupe suédois Ikea investit depuis près de 15 ans en Chine (ici photographie prise en 2006 lors de l’ouverture du magasin de Chengdu dans le sud-ouest du pays , illustration).

Le géant du meuble à monter soi-même ne semble pas effrayé par la guerre commerciale qui oppose Washington et Pékin. A la veille du sommet de Biarritz il a annoncé «l'investissement annuel le plus important jamais réalisé en Chine».

Le numéro un mondial de l'ameublement, Ikea, a annoncé le 23 août qu’il allait investir 10 milliards de yuans (1,3 milliard d'euros) en Chine. Ikea a l’intention d’y développer le commerce en ligne et d’ouvrir six nouveaux magasins sur ce marché, le cinquième pour le groupe par le volume des ventes (6% des ventes totales pour 27 magasins).

«Ikea continuera d'explorer le marché chinois avec l'investissement annuel le plus important jamais réalisé en Chine», a déclaré à l'AFP une porte-parole du groupe suédois en Chine. Ikea prévoit d’engager ces sommes lors de son prochain exercice comptable de septembre 2019 à août 2020.

«Le marché de l'équipement de la maison y est aujourd'hui dans une phase de croissance stable. Aussi, l'urbanisation, la numérisation et l'augmentation du revenu disponible changent la façon de vivre et de consommer», explique le groupe.

L'économie chinoise connaît pourtant un ralentissement, même si sa croissance se maintient à 6,2% en rythme annuel, sa plus faible performance depuis au moins 27 ans. En outre, le pays est confronté depuis un an à des hausses de droits de douane aux Etats-Unis, son premier marché d’exportation.

L'administration américaine les utilise pour tenter de contraindre Pékin à signer un accord commercial. Donald Trump reproche à la Chine un excédent commercial bilatéral de plus 400 milliards de dollars au détriment des Etats-Unis et des pratiques déloyales envers les entrepreneurs étrangers.

A la veille du G7, les deux premières puissances mondiales se sont de nouveau menacées de taxes réciproques sur les exportations, avant de se déclarer prêtes à négocier. 

Sur son compte Twitter personnel, le président des Etats-Unis a fait l'éloge du président chinois Xi Jinping, tout en appelant les entreprises américaines à quitter la Chine. 

Malgré cette situation qui effraie les dirigeants du monde entier en raison de la menace qu'elle fait peser sur l’économie mondiale, Ikea affirme sa confiance dans le marché chinois et «considère que l'économie chinoise croît de façon durable».

En 2018, le groupe suédois Ikea a affiché un chiffre d'affaires global de 38,8 milliards d'euros, en hausse de 1,3% par rapport à l’année précédente, le groupe l'attribuant à l'ouverture de magasins dans de nouveaux marchés comme l'Inde et une meilleure stratégie en ligne.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»