Assurance maladie, CAF, Caisse de retraite... La Sécu veut investir pour mieux détecter les menteurs

Assurance maladie, CAF, Caisse de retraite... La Sécu veut investir pour mieux détecter les menteurs© LOIC VENANCE Source: AFP
Panneau d'information «Sécurité sociale» (image d'illustration).

Face à l'ampleur du phénomène des fraudes aux prestations sociales, le centre de formation de la Sécurité sociale aurait décidé d'investir afin d'aider ses agents à développer leurs compétences en termes de détection de mensonges.

Comme le rapporte le 27 juillet Le Parisien, le Centre de formation de la Sécurité sociale a lancé le 9 juillet un appel d'offres intitulé «Conception et animation de formation dans le domaine des techniques d'audition et de détection du mensonge».

Selon le quotidien de la capitale, la Sécu compterait en effet «passer à la vitesse supérieure», avec une formation destinée aux personnels de l'Assurance maladie, des Caisses d'allocations familiales, de la Caisse de retraite, et de la branche accidents du travail maladie professionnelles.

Comme l'explique Le Parisien, le coût estimé du projet pourrait ainsi atteindre «un maximum de 749 999 euros HT sur l'ensemble de sa durée, éventuelles reconductions comprises», l'appel d'offres établissant le marché initial à «une durée de 12 mois». Selon le rapport de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF) cité par le quotidien, le montant de la fraude aux prestations sociales (maladie, retraite, famille) constatée en 2017 avait atteint 587 millions d'euros.

A l'issue de la formation envisagée, les participants pourraient alors développer leurs compétences en termes de détection de mensonge «dans les dires verbaux et les écrits», ils pourraient également devenir à-même de «décrypter le langage non-verbal».

En France, les prestations prévues par le code de la Sécurité sociale sont gérées par divers organismes de droit privé, ces derniers étant chargés de couvrir l'ensemble des risques sociaux des travailleurs. 

Lire aussi : Hémorroïdes, grippe ou cancer : votre patron pourra-t-il bientôt connaître le motif de vos arrêts ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»