Xavier Niel compte entrer au capital de Nice-Matin, la direction du journal exprime ses inquiétudes

- Avec AFP

Xavier Niel compte entrer au capital de Nice-Matin, la direction du journal exprime ses inquiétudes© ERIC PIERMONT Source: AFP
Xavier Niel.

Le journal Nice-Matin avait obtenu début mars l'ouverture d'une procédure de sauvegarde, afin de se délier d'un actionnaire belge. Alors que des négociations étaient bien entamées avec un magnat des chantiers navals, Xavier Niel crée la surprise.

C'est en consultant leur fil AFP que les journalistes et salariés de Nice-Matin ont appris la nouvelle le 16 mai. L'homme d'affaires Xavier Niel pourrait devenir actionnaire de Nice-Matin en rachetant des parts que détient la société belge Nethys, avec qui les salariés du journal souhaitaient couper les ponts.

Le fondateur du fournisseur d'accès à internet Free et copropriétaire du groupe Le Monde est entré en négociations exclusives pour reprendre une part majoritaire des 34% de Nice-Matin que possède Nethys, a-t-il indiqué le 16 juin dans un communiqué transmis à l'AFP. Les 66% restants du capital appartiennent aux 456 salariés actionnaires de la Société coopérative d'intérêt collectif (SCIC). «Le Groupe Nethys a informé mercredi 12 juin la direction de Nice-Matin qu'il était entré en négociation avec Xavier Niel afin qu'il prenne, via sa holding personnelle NJJ et dans des délais courts, une participation majoritaire au sein de la société Avenir Développement détenue par Nethys», a déclaré Xavier Niel, cité par l'AFP.

Cité par L'Express, Romain Maksymowycz, journaliste délégué syndical du SNJ à Nice-Matin, a exprimé  «une surprise générale» au sein de la rédaction.

Xavier Niel damera-t-il le pion au propriétaire de Valeurs actuelles ?

La direction de Nice-Matin, qui souhaitait couper les ponts avec l'actionnaire, avait obtenu début mars l'ouverture d'une procédure de sauvegarde, réservée aux entreprises qui rencontrent des difficultés, mais qui ne sont pas en cessation de paiements. 

Un recours formé par Nethys a été rejeté le 14 juin lors d'une audience au tribunal de commerce de Nice. Accusé d'être un actionnaire «absent» par les salariés, Nethys affirmait pourtant avoir investi 20 millions d'euros dans le journal en 24 mois.

Nethys a préféré le fondateur de Free au magnat franco-libanais des chantiers navals Iskandar Safa, propriétaire de Valeurs actuelles et très investi sur la Côte d'Azur, qui était pressenti ces derniers mois pour reprendre ses parts après une première tentative de rachat en 2014.

Cependant, le groupe belge ne peut en principe pas vendre ses 34% sans le consentement des salariés actionnaires, et réciproquement, ce qui risque de compliquer la donne compte tenu des négociations entamées depuis plusieurs mois par Iskandar Safa.

La direction a fait part de ses doutes quant à une entrée au capital par Xavier Niel. «Ce n'est pas la meilleure entrée en matière pour valider un nouvel actionnaire. Mis à part un petit coup de fil en début d'année de quelqu'un nous proposant de nous aider, on n'a jamais travaillé sur une offre et toutes ces discussions se sont passées au-dessus de notre tête», a affirmé à l'AFP le PDG de Nice-Matin, Jean-Marc Pastorino. «Cette prise de participation indirecte n'apporte aucune solution aux besoins de développement du groupe», a jugé dans un communiqué distinct la direction. «Des réunions sont prévues, une analyse sera faite», a-t-il encore précisé.

Lire aussi : La confiance envers les médias se dégrade fortement en France, selon un rapport

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»