Forte augmentation du nombre de millionnaires en France depuis l'élection d'Emmanuel Macron

Forte augmentation du nombre de millionnaires en France depuis l'élection d'Emmanuel Macron© Heinz-Peter Bader/File Photo Source: Reuters
Des billet se 100 euros (image d'illustration).

La France se classe 2e au classement des pays qui ont vu le plus grand nombre de millionnaires progresser entre la mi-2017 et la mi-2018, selon un rapport de Credit suisse. 259 000 ménages de plus ont un patrimoine supérieur à un million d'euros.

Le rapport annuel de la banque Credit Suisse sur la richesse dans le monde rapporte ce 18 octobre que 259 000 nouveaux ménages sont devenus millionnaires en France, entre la mi-2017 et la mi-2018, soit l'année qui a suivi l'élection d'Emmanuel Macron. Un retournement de situation, après la contraction enregistrée depuis plusieurs années dans l'Hexagone.

Les facteurs qui expliquent cette progression sont multiples : hausse de l'immobilier, bonne performance des placements financiers, stabilité de l'euro ou encore bon climat pour les affaires. Selon la même source, la France occupe aujourd'hui le cinquième rang mondial en nombre de millionnaires avec 2,1 million de ménages concernés. Il ne s'agit en revanche pas d'un record : ce nombre a en effet atteint un pic en 2011 et en 2014, avec 2,6 millions de ménages millionnaires en France.

Le nombre de millionnaires en France devrait atteindre le pallier des trois millions à l'horizon 2023, presque autant qu'en Allemagne, pays qui, avec le Royaume-Uni, devance de peu la France. Sur la période étudiée par Credit suisse (mi-2017 à mi-2018), seul un pays a vu le nombre de ses millionnaires progresser davantage que la France : les Etats-Unis. Ce même pays est d'ailleurs en tête du classement du nombre de millionnaires dans le monde, talonné par la Chine.

Lire aussi : Les millionnaires français quittent leur pays... pour Israël, en grande partie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter