Trump annonce un accord bilatéral avec le Mexique en marge de la renégociation de l'Aléna

Trump annonce un accord bilatéral avec le Mexique en marge de la renégociation de l'Aléna Source: Reuters
Le ministre mexicain de l’Economie Ildefonso Guajardo (g.) et le représentant au Commerce des Etats-Unis Robert Lighthizer (d.) lors d’une conférence de presse conjointe à Mexico, le 5 mars 2018, à l’issue du 7e tour de négociations pour le renouvellement de l’Aléna (illustration).

Sans attendre la fin de la renégociation de l'accord de libre échange nord-américain (Aléna), le président des Etats-Unis a annoncé la conclusion d'un accord bilatéral avec un seul de ses deux partenaires, le Mexique.

«Ça se présente bien pour un grand accord avec le Mexique», avait déclaré ce 27 août le président des Etats-Unis Donald Trump sur son compte Twitter personnel. Moins de deux heures plus tard, cité par Reuters, il confirmait la signature d'un accord bilatéral ajoutant : «Nous allons appeler ça l'accord commercial Etats-Unis - Mexique et nous débarasser du nom de l'Aléna.»

Depuis le 23 août, les représentants des Etats-Unis et du Mexique négocient à Washington, sans la participation du Canada, un renouvellement de l'Aléna, l'accord de libre-échange qui régit le commerce entre les trois Etats d'Amérique du Nord depuis 1994. Cependant cette négociation s'est rapidement transformée en établissement d'un accord bilatéral qui laisse pour le moment le Canada sur le bord de la route. Le 45e président des Etats-Unis semble donc avoir suivi la stratégie qu’il avait annoncée au début du mois de juin à Washington.

«Je n'aurais pas d'objection à voir un accord séparé avec le Canada où on aurait un certain type de produits pour ainsi dire et un autre avec le Mexique», avait-il déclaré le 2 juin depuis la Maison Blanche. Il avait mis en avant la différence de nature des échanges commerciaux du Canada et du Mexique avec les Etats-Unis pour justifier ce choix. 

Le Canada compte sur le Mexique pour sauver malgré tout l'accord trilatéral

L'Aléna est-il mort après l'annonce de Donald Trump ? Ses partenaires mexicains et canadiens ne semblent pas s'y résigner. Ainsi, peu après l'annonce de Donald Trump, ce 27 août, le président Mexicain, Enrique Pena Nieto a pour sa part déclaré, lui aussi sur son compte twitter : «Je me suis entretenu avec le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, au sujet de l’état des négociations de l’Aléna et des progrès réalisés entre le Mexique et les Etats-Unis. J'ai exprimé l'importance de sa réintégration dans le processus dans le but de conclure une négociation trilatérale cette semaine.»

De son côté, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a fait savoir par son service de presse que lors de son entretien téléphonique avec son homologue mexicain, les deux dirigeants auraient renouvelé leur engagement à parvenir à un accord trilatéral.

Les discussions entre les Etats-Unis et le Mexique ont porté sur l'élaboration de nouvelles règles pour l'industrie automobile que Trump a mis au cœur de son effort pour renégocier l’Aléna qu'il a à plusieurs reprises qualifié de «catastrophe» pour les travailleurs américains. 

L'industrie automobile au cœur des négociations

L’accord entre les Etats-Unis et le Mexique exigerait que 75% des véhicules soient fabriqués dans la région de l’Aléna, contre 62,5% actuellement, selon un responsable américain cité par Reuters. L'accord exigerait également que 40 à 45% de chaque véhicule soit fabriqué par des travailleurs gagnant au moins 16 dollars de l'heure, selon la même source.

«Nous invitons maintenant les Canadiens aussi et espérons que nous pourrons parvenir à une conclusion juste et fructueuse avec eux», a déclaré à Reuters un autre haut responsable du commerce américain. Trump devrait envoyer une notification officielle au Congrès américain d’ici la fin de la semaine au sujet de son intention de signer un nouvel accord commercial dans les 90 jours.

Le commerce trilatéral entre les trois membres de l’Aléna représente un volume annuel d’échanges d’un montant avoisinant 1000 milliards de dollars.


Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter