Gattaz déplore les «sanctions délirantes imposées par les Etats-Unis» à la Russie

Gattaz déplore les «sanctions délirantes imposées par les Etats-Unis» à la Russie© RT France
Pierre Gattaz dans les locaux du Medef, le 24 mai

Avant de s'envoler pour Saint-Pétersbourg pour rejoindre le Forum économique, le président du Medef a convié la presse, afin d'évoquer les relations commerciales entre Moscou et la France. RT lui a posé quelques questions.

Le Mouvement des entreprises de France (Medef) recevait la presse le 24 mai, à l'occasion du voyage des entrepreneurs français accompagnés d'Emmanuel Macron au forum économique du SPIEF (Saint-Petersburg International Economic Forum), à Saint-Pétersbourg en Russie les 24 au 26 mai.

Le patron des patrons, Pierre Gattaz, a salué le succès de la nouvelle édition de ce «Davos russe», au cours duquel la France sera mise à l'honneur en tant que «premier employeur étranger en Russie».

Le SPIEF représente aussi une occasion pour Paris et Moscou de réparer des liens diplomatiques mis à rude épreuve par le contexte international, notamment eu égard aux sanctions économiques imposées à la Russie par Washington, que Pierre Gattaz n'a pas hésité à qualifier de «délirantes». 

Le pire serait de considérer que la Russie était un pays totalement pestiféré

Le président du Medef a estimé que «le pire pour [les entrepreneurs français] serait de considérer que la Russie était un pays totalement pestiféré» et a précisé : «Je pense qu'au contraire, il faut continuer ce lien», espérant que «ces sanctions [étaient] ponctuelles».

«L'économie et les entrepreneurs français sont motivés par la Russie»

Juste avant de partir pour Saint-Pétersbourg, à l'issue du «briefing presse» au siège du Medef, Pierre Gattaz a accordé un entretien à RT France.

RT France : Que représente la Russie pour les entrepreneurs français ?

La Russie représente un énorme marché de 140 millions d'habitants et une proximité, une histoire. C'est un marché qu'on ne peut pas oublier.

RT France : Qu’attendez-vous de ce Forum économique ?

Il y aura 170 personnes dans la délégation de patrons que je conduirai sur place à Saint-Pétersbourg. Il y a une cinquantaine d'entreprises, il y a un tiers de grands patrons du CAC40, qui seront là, ainsi que des ETI, des PME et des TPE. C'est un moyen de montrer que les Français sont là, que l'économie française est là. Le SPIEF s'articule autour de trois sujets principaux : l'industrie du futur, la ville du futur et l'innovation durable. L'idée c'est de montrer que l'économie et les entrepreneurs français sont motivés par la Russie. Nous sommes là, nous voulons développer des projets liés à l'innovation d'une part et au futur d'autre part.

RT France : Est-ce que, selon vous, les sanctions qui pèsent sur la Russie pénalisent les entrepreneurs français sur place et les exportateurs ?

Oui, bien sûr ! Le cadre politique est très compliqué actuellement. La géopolitique fait que c'est assez incertain. Pour notre part, nous devons continuer à travailler dans un cadre légal, politique, imposé par le Quai d'Orsay et par les hommes politiques ; nous ne voulons surtout pas être hors la loi. Par contre, il faut continuer de tisser ce lien économique qui fait partie de la solution : la solution vers plus de démocratie et plus d'éthique en politique. Ce lien économique, nous entrepreneurs, nous souhaitons le garder coûte que coûte dans le cadre légal qui nous est imposé.

RT France : Qu’apporte la présence du président Emmanuel Macron à ce forum pour le patronat français ?

C'est très important. Je crois qu'Emmanuel Macron a compris que tout peuple ne pourra se développer que par les entreprises, par l'économie. Plus l'économie ira bien, plus les flux internationaux se porteront bien, plus les peuples se développeront. Je crois qu'il est important qu'Emmanuel Macron soit avec nous. Le fait qu'il ait confirmé son voyage conforte l'idée que l'économie est importante, que les entreprises sont importantes, que les flux entre les pays sont importants.

Lire aussi : Le Forum économique de Saint-Pétersbourg ouvre ses portes : quels en sont les enjeux ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter