Disparition progressive du RSI : une bonne nouvelle pour les «petits patrons» ? (REPORTAGE)

Disparition progressive du RSI : une bonne nouvelle pour les «petits patrons» ? (REPORTAGE)
Une auto-entrepreneuse interrogée par RT France raconte son expérience du RSI, capture d'écran.
Suivez RT France surTelegram

RT France est allé à la rencontre des entrepreneurs confrontés à la disparition progressive de leur régime social. Ils se disent partagés entre la crainte de l'avenir et l'espoir de bénéficier d'un système moins dysfonctionnel.

Le Sénat a voté le 16 décembre, après l'Assemblée nationale, la disparition progressive du décrié Régime social des indépendants (RSI). A compter de janvier 2018, il intégrera progressivement le régime général des salariés, la Sécurité sociale promettant un service amélioré.

Cette intégration au régime général s’échelonnera sur deux ans «afin de tenir compte des leçons du passé», peut-on lire dans un dossier de presse de l'Acoss (réseau des Urssaf), de l'Assurance maladie et de l'Assurance retraite, cité par l'AFP. Ces derniers reprendront les missions du RSI au sein d'un «guichet unique», sous la houlette d'un «comité de surveillance».  

La réforme vise à améliorer le service rendu aux indépendants qui ont perdu confiance dans le RSI, handicapé par de nombreux dysfonctionnements depuis  2008.

Auto-entrepreneurs et «petits patrons», RT France est allé à la rencontre des acteurs économiques affectés par cette évolution.

Lire aussi : Wauquiez défend son alternative à l'Europe «fédéraliste» et «technocratique» de Macron

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix