Disparition progressive du RSI : une bonne nouvelle pour les «petits patrons» ? (REPORTAGE)

Disparition progressive du RSI : une bonne nouvelle pour les «petits patrons» ? (REPORTAGE)
Une auto-entrepreneuse interrogée par RT France raconte son expérience du RSI, capture d'écran.

RT France est allé à la rencontre des entrepreneurs confrontés à la disparition progressive de leur régime social. Ils se disent partagés entre la crainte de l'avenir et l'espoir de bénéficier d'un système moins dysfonctionnel.

Le Sénat a voté le 16 décembre, après l'Assemblée nationale, la disparition progressive du décrié Régime social des indépendants (RSI). A compter de janvier 2018, il intégrera progressivement le régime général des salariés, la Sécurité sociale promettant un service amélioré.

Cette intégration au régime général s’échelonnera sur deux ans «afin de tenir compte des leçons du passé», peut-on lire dans un dossier de presse de l'Acoss (réseau des Urssaf), de l'Assurance maladie et de l'Assurance retraite, cité par l'AFP. Ces derniers reprendront les missions du RSI au sein d'un «guichet unique», sous la houlette d'un «comité de surveillance».  

La réforme vise à améliorer le service rendu aux indépendants qui ont perdu confiance dans le RSI, handicapé par de nombreux dysfonctionnements depuis  2008.

Auto-entrepreneurs et «petits patrons», RT France est allé à la rencontre des acteurs économiques affectés par cette évolution.

Lire aussi : Wauquiez défend son alternative à l'Europe «fédéraliste» et «technocratique» de Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter