Menace sur les cryptomonnaies ? Kaspersky Lab débusque un virus capable de voler des Bitcoins

Menace sur les cryptomonnaies ? Kaspersky Lab débusque un virus capable de voler des Bitcoins
Illustration ©Arno Burgi/DPA/Global Look Press
Suivez RT France surTelegram

Malgré leur technologie de cryptage avancée, les cryptomonnaies ne seraient pas à l'abri des voleurs. Le développeur d'antivirus russe a identifié un programme malveillant, CryptoShuffler, qui vole les identifiants des possesseurs de Bitcoins.

La sécurité du Bitcoin est-elle menacée ? «Les cryptomonnaies ne sont plus une technologie hors d'atteinte» : tel est le jugement de Sergueï Younakovsky, spécialiste des logiciels malveillants chez Kaspersky Lab. «Nous avons observé une augmentation des attaques de malwares, ciblant les différentes cryptomonnaies et nous nous attendons à ce que cela continue», a-t-il encore prévenu, cité par le blog spécialisé SecurityIntelligence ce 2 novembre 2017.

Le développeur russe de logiciels antivirus Kaspersky Lab a en effet identifié un nouveau type de logiciels malveillants visant spécifiquement les possesseurs de Bitcoins, mais aussi d'autres cryptomonnaies telles que l'Ethereum, le Zcash ou encore le Monero.

D'après le quotidien américain International Business Times, des pirates ont déjà subtilisé l'équivalent de 150 000 dollars, en utilisant un virus du nom de CryptoShuffler. Plutôt que de s'attaquer à la technologie de la chaîne de blocs cryptée, le malware exploite plus simplement le vulgaire copier-coller. En effet, lorsqu'un possesseur de cryptomonnaie veut transférer ses signes monétaires d'un porte-monnaie virtuel à un autre, la procédure nécessite d'entrer les identifiants du porte-monnaie, composés d'une longue séquence de symboles, impossible à mémoriser. L'amateur de cryptomonnaies préférera plutôt copier-coller l'identifiant et c'est cette vulnérabilité que CryptoShuffler exploite, accédant frauduleusement au presse-papier. Reste ensuite au logiciel malveillant à se substituer au porte-monnaie destinataire de la transaction. On n'arrête pas le progrès...

Alexandre Keller

Lire aussi : La Russie entend donner un cadre juridique à l'usage des cryptomonnaies

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix