Bruno Le Maire au Medef : «Nous allons répondre à vos attentes, le mieux possible»

- Avec AFP

Bruno Le Maire au Medef : «Nous allons répondre à vos attentes, le mieux possible»© Charles Platiau Source: Reuters
Bruno Le Maire en compagnie de Pierre Gattaz à l'université d'été du MEDEF.

Intervenant en clôture de l'université d'été du Medef, Bruno Le Maire a détaillé les réformes fiscales du gouvernement. Le ministre de l'Economie a promis une «fiscalité simple et stable» et a encouragé les chefs d'entreprise à embaucher.

Le gouvernement a choisi le rendez-vous patronal, organisé sur le campus d'HEC à Jouy-en-Josas (Yvelines), pour promouvoir sa volonté de réforme, à un mois de la présentation du projet de budget 2018.

Optimiste, le maître de Bercy a exprimé dans son discours de clôture de l'université d'été du Medef le 30 août, la volonté du gouvernement de prendre dès le prochain projet de loi de finances, fin septembre, «un certain nombre de décisions fiscales devant lesquelles tous les gouvernements, sans exception, de droite comme de gauche, ont reculé depuis trente ans».

Baisse de l'impôt sur les sociétés 

Dans cette optique, la baisse de l'impôt sur les sociétés est présentée par le ministre de l'Economie comme une priorité. Actuellement proche de 33%, le gouvernement souhaite le ramener à 25% d'ici la fin du quinquennat, afin de la rapprocher de la moyenne européenne. Bruno Le Maire a annoncé que la baisse se ferait de façon uniforme à partir de 2019 pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. 

Un impôt sur la fortune immobilière (IFI)

Le ministre a également annoncé la transformation de l'impôt sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI), centré sur le seul patrimoine immobilier. L'immobilier professionnel continuerait cependant à y échapper, comme le souhaite le patronat. «Nous allons répondre à vos attentes, le mieux possible», a déclaré Bruno Le Maire à l'adresse des chefs d'entreprise, avant d'ajouter toutefois : «Répondez à celles des Français. Engagez-vous pour que cette transformation de notre économie et de notre marché du travail se traduise par plus d'embauches.» 

Une politique fiscale profitant «à tous»

Enthousiasmé par le dynamisme et la volonté d'agir du gouvernement, Bruno Le Maire a enfin évoqué une politique fiscale qui profiterait «à tous et pas à quelques-uns», sans entrer dans les détails.

Un argument qui n'aurait sans doute guère convaincu les quelque 400 manifestants issus principalement des syndicats de salariés, venus défiler devant le lieu de l'Université d'été, plus tôt dans la journée du 30 août. Sceptiques quant au bien-fondé la politique économique et fiscale du gouvernement, ces derniers ont dénoncé dans une manifestation couverte par un reporter de RT France, les «collusions entre les sommets de l'Etat et le Medef». 

Lire aussi : Heureux d'avoir 12 ministres à l'université d'été du Medef, Gattaz appelle Macron à ne «rien lâcher»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.