«Pas sans le consentement de Macron» : Mézard dément les regrets présidentiels sur la baisse des APL

«Pas sans le consentement de Macron» : Mézard dément les regrets présidentiels sur la baisse des APL© Benoit Tessier Source: Reuters
Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard

Après le tollé suscité par l’annonce d’une baisse des APL par Matignon, Emmanuel Macron s'était dédouané de la décision, la qualifiant de «connerie». Le ministre de la Cohésion des territoires rappelle pourtant que le président avait donné son aval.

Le 2 août, dans les colonnes de L’Express, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard a exprimé des réserves vis-à-vis de la réaction critique d'Emmanuel Macron à propos de la baisse de cinq euros de l'Aide personnalisée au logement (APL). 

«On n'aurait jamais fait une annonce sans le consentement du président de la République», a-t-il insisté, renvoyant ainsi la responsabilité de la mesure sur l'Elysée.

Le chef de l'Etat avait récemment qualifié la baisse des APL de «connerie sans nom», semblant ainsi se dédouaner de la mise en oeuvre de cette mesure, particulièrement décriée au sein de l'opposition comme de l'opinion publique.

Le 23 juillet, les équipes d'Emmanuel Macron et de François Hollande s'étaient déjà renvoyées la responsabilité de cette baisse à venir des aides au logement. Cela semble être désormais le cas au sein même de la majorité. 

Lire aussi : La toile fourmille d'idées pour éviter de baisser les APL et renflouer les caisses de l'Etat

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.