Avant de négocier la sortie de l'euro, Le Pen souhaite attendre les élections allemande et italienne

Avant de négocier la sortie de l'euro, Le Pen souhaite attendre les élections allemande et italienne© Stephane Mahe Source: Reuters
Marine Le Pen est prête à attendre pour négocier la sortie de l'euro

Pour discuter avec les bons interlocuteurs, Marine Le Pen veut entamer la négociation sur le retour à une monnaie nationale après les législatives allemande et italienne. Des questions se posent donc quant au calendrier du référendum voulu par le FN.

En cas d'élection à l'Elysée, «le référendum [en France] aura lieu dans les six mois, étant entendu que s'il faut qu'il y ait un mois de plus, ça n'a pas d'importance», a déclaré Marine Le Pen sur Sud Radio et Public Sénat, laissant planer le doute sur le calendrier de la consultation populaire.

La présidente du Front national a précisé que les négociations sur l'euro auraient lieu «en réalité à la fin de ces six mois pour attendre l'élection allemande et l'élection italienne». Son idée est en effet de «savoir avec quelle majorité [elle] va négocier».

Mais les élections législatives allemandes sont prévues pour le 24 septembre et, en Italie, elles ne se tiendront pas avant début 2018. Si le référendum envisagé par le Front national n'a lieu qu'après des négociations avec les nouvelles majorités, ce sera donc après les six mois initialement prévus. 

Marine Le Pen prône officiellement, si elle arrive au pouvoir, une négociation de six mois avec l'Union européenne pour «retrouver les souverainetés budgétaire, territoriale, législative et monétaire». A l'issue de ces négociations, elle organiserait un référendum sur la sortie de l'UE.

Lire aussi : Des célébrités françaises lancent un appel à contrer le Front national dans Libération

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage