Sous pression, Google promet de renforcer le contrôle des publicités qu'il diffuse

- Avec AFP

Sous pression, Google promet de renforcer le contrôle des publicités qu'il diffuse© Damien Meyer Source: AFP

La polémique née au Royaume-Uni autour de l'association de certaines publicités avec des contenus controversés ne retombe pas. Mis en cause, Google tente de répliquer en dévoilant des mesures de contrôle de la diffusion des vidéos publicitaires.

«Nous savons que les publicitaires ne veulent pas que leurs annonces soient associées à des contenus qui ne respectent pas leurs valeurs. Donc, dès aujourd'hui, nous adoptons une position plus ferme concernant les contenus haineux, offensants ou insultants», a expliqué Philipp Schindler, directeur commercial de Google dans un billet de blog publié sur le site du groupe américain le 21 mars.

Google agit sous la pression d'une polémique grandissante au Royaume-Uni qui a poussé de grandes sociétés (HSBC, Lloyds Bank, Royal Bank of Scotland) et des médias à suspendre leurs annonces apparaissant aux côtés de contenus douteux ou haineux, notamment sur YouTube, plateforme qui appartient au géant américain.

La programmation des vidéos publicitaires sur Google ou sa filiale vidéo YouTube n'est pas exécutée par des êtres humains, mais par un système automatisé basé sur des algorithmes. Google assurait jusqu'à présent filtrer les contenus sur lesquels étaient placées les publicités. 

Le groupe s'engage désormais à retirer plus efficacement les publicités associées à des contenus «qui s'en prennent à des personnes en raison de leur race, religion ou genre», précise encore Philipp Schindler.

De même, concernant YouTube, Google va s'assurer que les publicités n'apparaissent que sur des contenus publiés par des personnes adhérant à certains principes élaborés par la plateforme de vidéos.

Par ailleurs, les annonceurs auront à leur disposition dans les jours et mois à venir de nouveaux outils leur permettant de contrôler plus facilement où leurs publicités sont diffusées sur YouTube et sur la toile. Ils pourront notamment choisir de ne pas être associés à certains sites ou chaînes YouTube.

Au total, ces nouvelles mesures «vont significativement renforcer notre capacité à aider les publicitaires à atteindre le public à grande échelle, tout en respectant leurs valeurs», veut croire Philipp Schindler.

Lire aussi : Google revoit son algorithme après avoir fait la part belle à un site négationniste

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage