Avec 15 millions de dollars par an, la pistache est un business juteux pour les Taliban

Avec 15 millions de dollars par an, la pistache est un business juteux pour les Taliban
Des femmes afghanes trient des pistaches en 2014, illustration ©WAKIL KOHSAR / AFP

L’Afghanistan s’enorgueillit de produire les meilleures pistaches du monde. Mais elles profitent aux Taliban et potentats locaux qui organisent leur pillage, privant le gouvernement de précieuses recettes, détournées pour financer les islamistes.

En Afghanistan, l'«or vert» de la pistache est le nerf de la guerre. Selon le chef de la province d'Herat dans l'ouest de l'Afghanistan, les Taliban tirent de la culture de la pistache quelque 15 millions de dollars de revenus par an. Le responsable, cité par le site Pajhwok Afghan News le 13 mars 2017, dénonce ainsi les razzias effectuées dans les forêts de pistachiers par les Taliban qui se les sont appropriés de facto. Toujours selon lui, les combattants islamistes s'approprierait près de 40 % de la production de pistaches en Afghanistan. Et les forces de l'ordre locales, malgré le soutien des Etats-Unis, se trouvent dans l'incapacité de s'opposer aux razzias.

Une information qui vient confirmer l'ampleur des spoliations commises par les islamistes . «Nous avons 27 à 30 000 hectares de pistachiers dans la province de Badghis (nord) mais les forces gouvernementales ne contrôlent pas ces régions, ce sont les Taliban», rapportait ainsi en juillet 2017 Hafizullah Benish, directeur du département d'agriculture de l'Afghanistan.

«Les Taliban et autres potentats cueillent les pistaches avant qu'elles soient mûres et croyez-moi, elles ne vont pas bien se vendre», déplorait-il. Et de préciser que les combattants islamistes. Sharafuddin Majeedi, le chef du bureau du gouverneur de Badghis, une autre province afghane, souligne pour sa part que les combattants islamistes«utilisent tous les moyens pour attaquer ces forêts», dépêchant les pillards ou les rançonnant au retour. «Ca fait des années que ça dure», se désole-t-il.

Lire aussi : Les Taliban se découvrent écologistes et appellent à planter des arbres

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage