400 000 pertes d'emploi dans l'Union européenne en 2015 à cause des sanctions antirusses

400 000 pertes d'emploi dans l'Union européenne en 2015 à cause des sanctions antirusses© Dominique Faget Source: AFP
Des chômeurs espagnols font la queue devant une agence gouvernementale

Activité économique en berne, pertes de revenus et d'emplois : une étude autrichienne, rapportée par le journal Der Standard, a dévoilé les conséquences des sanctions antirussses pour les pays membres de l'UE en 2015.

Les mesures de rétorsion économique à l'encontre de la Russie, décidées en 2014 par l'Union européenne et récemment renouvelées jusqu’au 31 juillet 2017, n'ont pas épargné les pays membres de l'Union européenne (UE). C'est en tout cas ce que démontre le journaliste Günther Oswald qui rapporte des éléments chiffrés illustrant ces coûts socio-économiques dans un article paru le 5 janvier dans le quotidien autrichien DerStandard. 

Le journaliste s'est appuyé dans son article sur des données parues dans une nouvelle étude conduite par l'Institut autrichien pour la recherche économique (WIFO) pour le compte du ministère autrichien de l'Economie.

Selon ce rapport, les sanctions contre la Russie ont entraîné en 2015, dans les pays membres de l'UE, une chute de l'activité économique tournée vers la Russie et des pertes de revenus de l'ordre de 17,6 milliards d'euros. Près de 400 000 emplois ont été perdus à travers l'Union européenne en 2015 à cause des sanctions et de ses contrecoups. 

L'étude du WIFO a également indiqué que la baisse de l'activités économique autrichiennes dirigée vers le marché russe a provoqué la disparition de 7 000 emplois et la perte de 550 millions d'euros de revenus économiques en Autriche pour l'année 2015.

Günther Oswald a par ailleurs relevé que la chute des prix du pétrole et la dévaluation du rouble ont également causé de graves dommages aux relations commerciales entre les pays membres de l'UE et la Russie.

Lire aussi : Milieux politiques allemands : les sanctions antirusses n'ont rien apporté de bon

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales