Ukraine : l'UE prolonge ses sanctions économiques contre la Russie jusqu'au 31 juillet 2017

Ukraine : l'UE prolonge ses sanctions économiques contre la Russie jusqu'au 31 juillet 2017 © JOHN MACDOUGALL Source: AFP
(Photographie d'illustration)

Par une décision unanime, les 28 Etats membres de l'UE ont prolongé pour une nouvelle période de six mois leurs sanctions économiques prises en 2014 contre la Russie, dans le cadre du conflit ukrainien.

Les sanctions européennes contre la Russie, liées au conflit ukrainien, ont été prolongées lundi 19 décembre jusqu'au 31 juillet 2017, a rapporté l'agence AFP.

Quelques jours avant, lors du Conseil européen du jeudi 15 décembre, les 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne (UE) avaient approuvé à l'unanimité cette reconduction, «après avoir évalué la mise en œuvre des accords de Minsk», censés mettre fin au conflit dans l'est ukrainien. La Pologne, rapporte l'agence Reuters, avait demandé avec d'autres Etats une prolongation plus étendue encore de ces sanctions.

A l'occasion de cette prise de décision, le président français François Hollande avait tenu à noter qu'un apaisement de la situation ukrainienne ne pouvait advenir qu'en cas d'efforts conjoints de Kiev et Moscou : «Le gouvernement ukrainien devrait également, de son côté, remplir ses obligations au sujet des accords de Minsk [II]», avait ainsi déclaré le locataire de l'Elysée.

Ces accords, signés en février 2015, doivent permettre une sortie du conflit qui a fait près de 10 000 morts depuis 2014 en Ukraine. Or, la Russie soutient que le gouvernement ukrainien n'a pas complètement mis en œuvre la trêve prévue, ce qui a incité les forces rebelles présentes dans l'Est ukrainien à prendre des mesures de représailles. 

Une renouvellement des sanctions malgré des critiques au sein de l'UE

Pourtant, différents dirigeants occidentaux avaient appelé au cours des derniers mois à amorcer un processus de détente entre la Russie et l'UE. Les mesures de rétorsion prises par Moscou en réaction aux sanction occidentales ont en effet affecté les économiques européennes, notamment dans les secteurs des matières premières et de l'alimentation. Le gouvernement italien de Matteo Renzi, entre autres, avait pointé du doigt l'inefficacité de ces mesures et les dégâts qu’elles causaient aux deux blocs continentaux.

Lire aussi : Poutine affirme que l'embargo sur les produits occidentaux durera «le plus longtemps possible»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales