Milieux politiques allemands : les sanctions antirusses n'ont rien apporté de bon

Dans le contexte de la crise en Syrie, quand les tensions grimpent d’un cran, certains hommes politiques allemands demandent à «se tourner de nouveau vers la Russie» et lever des sanctions «qui ne mènent à rien».

«Les sanctions réciproques n'ont rien apporté de bon. On doit les lever le plus rapidement possible», a déclaré Erwin Sellering, ministre-président de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale et membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) en appelant les pays occidentaux à se tourner de nouveau vers la Russie.

Ces paroles ont reflété les propos du vice-président du SPD, Thorsten Schäfer-Gümbel, qui forme la coalition au pouvoir avec l'Union démocratique chrétienne (CDU) d’Angela Merkel. «Le SPD doit donner un nouveau souffle à la politique de détente dans cette période de crise. […] Seule une patiente diplomatie et des négociations sont capables d'ouvrir la perspective de la paix et d'assurer la détente des relations», a-t-il précisé.

Thorsten Schäfer-Gümbel a également qualifié la Russie d'«acteur important sans lequel il était impossible de résoudre plusieurs questions globales, notamment apporter la paix en Syrie». 

Le parti au pouvoir ne partage cependant pas cet enthousiasme. «La Russie cherche à diviser l'Occident et surtout l'Europe», s'est indigné le député de la CDU Roderich Kiesewetter, sans préciser de quelle manière elle le faisait.

Lire aussi : Sanctions contre la Russie : les Européens de plus en plus divisés et contradictoires

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales