Russes et Chinois s'allient pour créer une alternative aux long-courriers d'Airbus et Boeing

Russes et Chinois s'allient pour créer une alternative aux long-courriers d'Airbus et Boeing© China Daily China Daily Information Corp - CDIC Source: Reuters
Maquette de l'avion long-courrier que la co-entreprise sino-russe ambitionne de construire

L'alliance industrielle entre deux constructeurs, un chinois et un russe, a été confirmée à l'occasion du salon aéronautique Airshow China. La construction en commun d'un avion de ligne long-courrier doit permettre de concurrencer Airbus et Boeing.

Le constructeur aéronautique chinois COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China) a annoncé mercredi 2 novembre avoir constitué une coentreprise avec le consortium russe UAC (United Aircraft Corporation) afin de développer en commun un avion gros porteur.

La création de la co-entreprise sino-russe et le projet d'avion montrent l'ambition des deux pays de contester le duopole d'Airbus et Boeing sur le segment des long-courriers. Le nouvel avion russo-chinois à fuselage large (ou avion gros porteur) devra être capable de représenter une alternative sérieuse aux habituels Airbus A380, Boeing 747 ou Boeing 787.

Le président d'UAC, Iouri Sliousar, a expliqué au quotidien chinois Global Times : «COMAC possède une technologie et des designs extraordinaires et nous ne coopérerons pas seulement au niveau technologique mais aussi au niveau de la propriété intellectuelle.»

COMAC a précisé dans un document diffusé au salon aéronautique Airshow China que la coentreprise russo-chinoise serait basée à Shanghai et deviendrait opérationnelle avant la fin de l'année. COMAC et UAC ont également présenté une maquette de l'avion en projet lors du salon aéronautique. 

D'après COMAC, la coentreprise développera un avion gros porteur d'une capacité de 280 places et d'un rayon d'action de 12 000 kilomètres. Selon les médias chinois, le coût du projet est estimé entre 13 et 20 milliards de dollars. Les deux partenaires doivent financer le projet à part égales. 

En 2014, les deux groupes publics avaient déjà annoncé cette initiative mais peu de détails avaient filtré depuis. En juin 2016 cependant, Comac et UAC avaient annoncé vouloir commencer les livraisons d'avions en 2025. 

La Chine est un marché prometteur pour les compagnies aériennes, les Chinois étant de plus en plus nombreux à voyager par avion. Airbus estime par exemple que la Chine aura besoin de 6 000 nouveaux avions dans les deux décennies à venir.

Lire aussi : MC-21 : un avion russe de pointe défie Airbus 320 (PHOTOS, VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.