Vente avortée d'hélicoptères à la Pologne : Airbus hausse le ton et compte demander réparation

- Avec AFP

Vente avortée d'hélicoptères à la Pologne : Airbus hausse le ton et compte demander réparation © Pascal Rossignol Source: Reuters
Un hélicoptère de type Caracal

Le patron d'Airbus Group, Tom Enders, s'en est pris violemment au gouvernement polonais qui a rompu les négociations exclusives engagées dans le cadre d'un projet d'achat d'hélicoptères, affirmant qu'Airbus n'avait jamais été «traité comme ça».

«Nous n'avons jamais été traités comme ça par un gouvernement client comme nous l'avons été par ce gouvernement», a affirmé Tom Enders dans une déclaration à l'AFP. «Nous allons demander réparation», a-t-il ajouté en indiquant que l'impression laissée était d'avoir été «mené en bateau pendant des mois par l'actuel gouvernement polonais».

«Airbus voulait vraiment investir en Pologne et nous voulions contribuer à la création d'une industrie aérospatiale compétitive dans ce pays. Mais le gouvernement polonais nous a claqué la porte au nez. Nous en prenons bonne note», a-t-il regretté.

Airbus avait auparavant formellement réfuté les raisons avancées par la Pologne pour rejeter le contrat sur les hélicoptères Caracal, dans une lettre ouverte du PDG d'Airbus Helicopters, Guillaume Faury, le 11 octobre au Premier ministre polonais Beata Szydlo.

Dans sa déclaration, Tom Enders ajoute que «les déclarations controversées et contradictoires du gouvernement polonais au cours du processus d'appel d'offres ont créé le sentiment d'une confusion sans précédent».

Le gouvernement polonais a accusé l'avionneur européen Airbus d'être à l'origine de l'abandon du contrat sur les hélicoptères, en lui reprochant de ne pas avoir répondu aux propositions polonaises lors des négociations sur les investissements compensatoires.

Le gouvernement polonais va finalement acheter des hélicoptères Black Hawk pour équiper ses forces spéciales.

L'affaire a pris une tournure diplomatique avec un début de crispation entre Paris et Varsovie. Le président François Hollande a en effet reporté sa visite sur place initialement prévue le 13 octobre.

Lire aussi : Rupture de la vente des hélicoptères Caracal : Hollande reporte sa visite de travail à Varsovie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»