Bahamas Leaks : un célèbre hôtel de Bruxelles mis en cause dans un système d'évasion fiscal

Le Sheraton Brussel Hotel © Sheraton
Le Sheraton Brussel Hotel

L'hôtel Sheraton de la capitale belge apparaît dans les documents des Bahamas Leaks. Il ferait partie d'un complexe système d'évasion fiscale dont profiteraient des entreprises privées.

Le Sheraton Brussels Hotel aurait permis à des entreprises du royaume de transférer des capitaux non déclarés à l'administration fiscale vers le Luxembourg en toute discrétion, avant que ces fonds n'atteignent leur destination finale aux Bahamas à la barbe du fisc belge. A partir de là, les capitaux pouvaient être redistribués dans les divers établissements du groupe hôtelier international.

Lire aussi : Nicolas Dupont-Aignan veut dissoudre la Commission européenne, «complice d'évasion fiscale»

Ces conclusions ont été tirées des documents publiés par le Consortium international des journalistes d’investigation, qui a mis en ligne des documents révélant l'existence de 175 000 entreprises située aux Bahamas, paradis fiscal réputé. Plusieurs montages fiscaux permettant aux entreprises et particuliers d'échapper à l'impôt ont été mis à jour.

Ces documents avaient déjà révélé que l'ancien commissaire européen à la Concurrence, Neelie Kroes, avait été directrice d'une société offshore aux Bahamas durant son mandat. Une révélation qui avait secoué l'establishment de l'Union Européenne. Les commissaires européens doivent, au début de leur mandat, non seulement renoncer à toutes leurs fonctions de direction mais aussi notifier dans un registre public toutes celles, ayant donné lieu ou non à un paiement, exercées pendant les dix années précédentes.

Lire aussi : Quand un commissaire européen oublie qu'il est aussi président d'une société offshore

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales