La Cour de cassation ôte presque tout espoir à Bernard Tapie de garder ses 400 millions d’euros

L'homme d'affaires vient de perdre une importante bataille juridique concernant les 400 millions d'euros qu'il a perçus en rapport avec le conflit qui l'oppose au Crédit lyonnais Source: Reuters
L'homme d'affaires vient de perdre une importante bataille juridique concernant les 400 millions d'euros qu'il a perçus en rapport avec le conflit qui l'oppose au Crédit lyonnais

La juridiction la plus élevée du pays a validé le 30 juin l'annulation de l'arbitrage qui avait octroyé en 2008 plus de 400 millions d'euros à Bernard Tapie pour régler son litige avec le Crédit lyonnais.

Cela dure depuis plus de 20 ans et Bernard Tapie vient d’essuyer un nouveau revers. La Cour de cassation a validé le 30 juin les précédentes décisions de justice qui avait annulé l’arbitrage accordé en sa faveur à propos du litige qui l’oppose au Crédit lyonnais. L’homme d’affaire avait reçu en 2008 plus de 400 millions d’euros.

Cette décision est à l’origine d’une vaste affaire judiciaire qui touche également Christine Lagarde, patronne du FMI et ancienne ministre de l’Economie sous Nicolas Sarkozy.

C’est elle qui est à l’origine de l’arbitrage. La sentence, au cœur d’une enquête pénale pour escroquerie en bande organisée, a été annulée en février 2015. Ne lâchant rien, l’ancien président de l’Olympique de Marseille avait interjeté appel. Se voyant condamné à nouveau à rembourser les sommes perçues, il avait décidé de se pourvoir en cassation. A nouveau sans succès.

Dorénavant, il ne reste que l’option de la justice européenne à Bernard Tapie pour espérer garder le précieux magot.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales