L’OPEP maintient sa production inchangée et nomme un nouveau secrétaire général

L'Opep dit être satisfait des niveaux de production actuels. Source: Reuters
L'Opep dit être satisfait des niveaux de production actuels.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole a sans surprise maintenu, jeudi 2 juin, son niveau de production, dans un contexte toujours tendu sur le marché de l’or noir. Son secrétaire général va changer de visage.

Toujours pas de plafond chiffré pour la production de pétrole. Jeudi 2 juin, à Vienne, les acteurs majeurs de la vente de pétrole ont décidé de laisser inchangé leur niveau de production. Abdallah el-Badri, actuel secrétaire général de l’OPEP, a indiqué qu'il était «vraiment difficile» de donner un chiffre mais que le marché acceptait le niveau actuel de production qu’il juge «raisonnable».

Nouveau secrétaire général et nouveau membre

«La Conférence a observé que, depuis la dernière réunion de décembre 2015, les prix du pétrole brut ont grimpé de plus de 80%, l'offre et la demande convergent», ce qui prouve que «le marché est engagé dans un processus de rééquilibrage», a fait valoir le cartel lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de sa réunion semestrielle.

Autre information importante, c’est le Nigérian Mohammed Barkindo qui officiera au poste de secrétaire général de l’organisation à compter du 1er août. Le Gabon fera également son entrée dans l’organisation le 1er juillet.

L’OPEP, formation de 13 pays qui produisent environ un tiers du brut mondial, a pompé quelque 32,3 millions de barils par jour (mbj) au premier trimestre 2016, tandis que la production saoudienne a atteint à elle seule 10,13 mbj de janvier à avril (+3,5% sur un an).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales