En cinq ans, la guerre en Syrie coûtera au pays plus de 1000 milliards d’euros de pertes économiques

Source: Reuters

Alors que la Syrie perd plus de 4 milliards d’euros chaque mois du conflit, la communauté internationale devrait préparer un projet de reconstruction pour le pays en cas de fin de la guerre, indique le dernier rapport de World Vision.

Il s’agit du rapport préparé par World Vision, une ONG humanitaire internationale, et la société de conseil Frontier Economics. Il analyse la destruction de la capacité nationale de production, l’interruption des investissements et les détournements de fonds publics pour financer le secteur militaire, informe le journal britannique The Guardian.

Les experts estiment que les pertes économiques de la Syrie pourraient dépasser 1000 milliards d’euros en 5 ans si le conflit continue. Même s’il se termine cette année, il est probable que le ralentissement économique atteigne 625 milliards d’euros.

D’après Tim Pikington, le directeur général de World Vision UK, «les pertes financières se traduisent par des pertes humaines».

Il s’agit de milliers de gens n’ayant pas accès à l’éducation et à l’aide médicale, ayant perdu leur emploi et plusieurs opportunités dans la vie. Il précise notamment que durant le conflit, l'espérance de vie à la naissance a chuté de 15 ans. Tandis que seulement 43% d’hôpitaux restent fonctionnels, la moitié des médecins ont quitté le pays.

«Le coût du conflit est énorme. Si nous n'agissons pas dès maintenant, cela affectera non seulement la génération suivante, mais la génération d’après», a-t-il prévenu, en ajoutant que la communauté internationale devrait préparer des programmes de reconstruction en Syrie afin d’éviter les scénarios d’échec de l’Afghanistan et l’Irak.

La Syrie, ravagée depuis 2011 par une guerre civile qui a engendré plus de 250 000 morts et des millions de personnes déplacées, n'a pas connu de répit. La guerre, les destructions et la crise humanitaire ont été à l’origine du déplacement d'environ 8 millions de civils.

En savoir plus : 11,5% de la population syrienne tuée ou blessée lors du conflit, selon un rapport

Le 27 février dernier, l'accord de cessez-le-feu en Syrie conclu entre Moscou et Washington est entré en vigueur. Selon les termes de cet accord, les hostilités se poursuivent uniquement envers les groupes liés à Daesh, le front al-Nosra, ainsi qu'à l'encontre d'autres organisations terroristes, définies comme telles par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales