Matteo Renzi propose un financement de l'UE en fonction de l'accueil des réfugiés par pays

Le Premier ministre italien Matteo Renzi Source: AFP
Le Premier ministre italien Matteo Renzi

Le Président du Conseil italien Matteo Renzi a indiqué ce lundi 22 février vouloir que le financement de l'Union européenne par pays membre évolue en fonction de l'accueil des réfugiés.

«L’Italie, qui finance l’Union européenne à hauteur de 20 milliards d’euros par an, a proposé de prendre en considération, lors de la discussion du prochain budget de l’Union, les positions des Etats [de l’est de l’Europe] qui refusent d’accueillir des réfugiés sur leur sol. Nous demandons le réexamen des quotes-parts des financements », a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec les journalistes.

Au sujet de la politique mise en place par l'Union européenne qui a décidé de financer à hauteur de 3 milliards d'euros Ankara pour que le pays bloque les migrants à destination de l'Europe, il a précisé : «L’engagement européen à l’égard de la Turquie dans le domaine de la migration est judicieux mais ce n’est pas tout.»

Lire aussi : La Turquie joue le rôle le plus important dans la lutte contre Daesh, estime Erdogan

«Le problème de la migration se poursuivra durant des années»

Le président du Conseil italien a poursuivi : «Le problème de la migration se poursuivra durant des années et nous devons être prêts à le traiter tout en demeurant attachés aux valeurs humanistes de l’Europe, fondées sur la solidarité, et conformément à une stratégie à long terme.»

Matteo Renzi multiplie les attaques ces dernières semaines à l'encontre de l'austérité que continue à prôner la Commission européenne et notamment le couple franco-allemand. «Durant les huit ans de présidence démocrate, les Etats-Unis ont misé sur la croissance, les investissements et l’innovation. L’Europe sur l’austérité, la monnaie, la rigueur. Au niveau économique, les Etats-Unis vont mieux qu’il y a huit ans, en Europe, c'est bien pire. […] Obama a bien fait, Barroso, non», a-t-il ajouté.  

Lire aussi : Matteo Renzi compare l'UE à l'orchestre qui jouait lors du naufrage du Titanic

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales