Les bourses asiatiques chutent à nouveau

- Avec AFP

© reuters Source: Reuters

La bourse de Shanghai a plongé de plus de 6% en clôture ce mardi 26 janvier. La Bourse de Shenzhen, deuxième place de Chine continentale, s'est de son côté effondrée de 7,12%, à 1.714,42 points.

Après deux séances de rebond, les bourses asiatiques plongent une nouvelle fois à cause du prix du baril de pétrole en chute et de l’inquiétude des marchés économiques mondiaux.  Les places européennes se sont enfoncées dès l'ouverture dans le sillage des marchés asiatiques et américains. Vers 10H00, la Bourse de Paris perdait 1,65%, celle de Francfort 1,33% et celle de Londres 1,54%.

«L’optimisme qui avait gagné les marchés financiers en fin de semaine dernière n'aura pas fait long feu», ont résumé les économistes du Crédit Mutuel CIC.

Les pays de l'OPEP refusent toujours de limiter leur production et continuent à alimenter une offre trop abondante face à une économie mondiale affaiblie par un ralentissement de la Chine qui rend la demande poussive. Avec pour conséquence inéluctable, une baisse des prix du pétrole.

Zhang Qi, analyste du courtier Haitong explique que «Le marché est engagé dans une spirale baissière, les investisseurs tendent à être exagérément pessimistes, et toutes les nouvelles négatives sont amplifiées dans les échanges». Les investisseurs qui sur les bourses chinoises sont essentiellement des petits porteurs sont hantés par l'assombrissement de la conjoncture dans le pays, malgré les efforts de relance du gouvernement.

Dans ce contexte, de nouvelles injections de liquidités par la banque centrale chinoise mardi dans le système financier n'ont pas suffi à apaiser les angoisses et à redonner confiance aux marchés.

Lire aussi : Jack Ma, le patron d’Alibaba : «Ne vous inquiétez pas à propos de la Chine»

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales