La Russie construira des plateformes pétrolières pour l’Iran dans le golfe Persique

© Reuters Photographer Source: Reuters

Les constructeurs de navires russes et iraniens ont signé un accord pour la construction de plateformes pétrolières dans le golfe Persique, rapporte la chaîne de télévision iranienne PressTV

Conformément à cet accord, le chantier naval russe Krasnye Barrikady (Barricades rouges) construira des plateformes pour l’exploitation et la production de pétrole et de gaz, selon Hamid Rezaian, directeur général du constructeur de navires iranien ISOICO. La société russe partagera également certaines technologies avec son homologue iranien.

«Nous somme prêts à fournir à ISOICO l’équipement nécessaire grâce au soutien financier et aux garanties fournis par le gouvernement russe», a déclaré Alexandre Ilyitchev, PDG de Barricades rouges. Il a ajouté que l’Iran s’intéressait également à commander de nouveaux pétroliers qui opéreront en mer Caspienne.

L’accord a été signé lors d’une grande exposition étrangère en Iran il y a quelques semaines. Des représentants de 80 grandes entreprises russes ont exposé leurs produits lors de cette foire.

En novembre, le chef d’ISOICO a déclaré que la société attendait la levée des sanctions occidentales contre l’Iran. Le constructeur de navires a l’intention de dévoiler un nombre de projets conjoints avec d’importants constructeurs sur le plan mondial, notamment sud-coréens, italiens, chinois, allemands et turkmènes.

Les sanctions contre l’Iran seront levées, après l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) aura confirmé que l’Iran avait rempli ses obligations, en vertu de l’accord sur le nucléaire iranien intervenu en juillet dernier. L’Iran et le groupe des 5+1, soit les cinq membres du Conseil de sécurité de l’ONU (la Chine, la Russie, les Etast-Unis, la France, la Grande-Bretagnes) et l’Allemagne ont signé un accord sur le programme nucléaire iranien dans lequel Téhéran s’est engagé à renoncer à vouloir acquérir l’arme nucléaire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales