Le travail «dissimulé» fait perdre au moins 6 milliards d'euros par an à la Sécurité sociale

- Avec AFP

Le travail «dissimulé» fait perdre au moins 6 milliards d'euros par an à la Sécurité sociale© Emmanuel Dunand Source: AFP
Le chef du gouvernement français Elisabeth Borne lors du débat sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2023, à l'Assemblée nationale à Paris le 28 novembre 2022 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

Selon le Haut conseil pour le financement de la protection sociale, le travail non déclaré représente chaque année près de 6 milliards d’euros de «cotisations éludées». Champions de la fraude : les plateformes de livraison à domicile et les VTC.

Pure fraude ou simples «erreurs déclaratives», le «travail dissimulé» a fait perdre à la Sécurité sociale au moins 6 milliards d'euros de «cotisations éludées» en 2021, selon un rapport publié ce 14 décembre, qui souligne le «caractère fraudogène» des micro-entreprises. 

A l'orée d'une réforme des retraites – que le gouvernement justifie entre autres par un déficit cumulé de 12 milliards d’ici 2027 –, le Haut conseil pour le financement de la protection sociale (HCFiPS) rappelle le manque à gagner lié au «travail dissimulé».

Dans le secteur privé, les «cotisations éludées» représentent ainsi 2,2 à 2,7% du total attendu – redressements et trop-perçus inclus –, soit 5,1 à 6,4 milliards d'euros en 2021. En élargissant à l'assurance-chômage, le manque à gagner est même estimé entre 5,6 et 7,1 milliards. S'y ajoutent 500 millions dans le secteur agricole et surtout 1 à 1,5 milliard chez les micro-entrepreneurs, soit 17 à 26% de cotisations non versées. Des chiffres qui «confirment le caractère très fraudogène» de ces sociétés, en particulier dans le secteur de la construction. 

La palme revient toutefois aux travailleurs des plateformes (comme Uber ou Deliveroo par exemple), avec un taux de «cotisations éludées» de 43%, qui monte à 58% chez les livreurs à domicile et 62% pour les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC). 

Les plateformes montrées du doigt

Pointant la responsabilité des plateformes qui «fournissent encore des informations partielles ou erronées», voire omettent de déclarer les revenus de leurs travailleurs, le HCFiPS relève «l'intérêt qu'il y aurait à étudier la systématisation d'un précompte» par celles-ci. 

Le rapport précise que ces «résultats d'évaluation de la fraude ne doivent pas être confondus avec les sommes qui pourraient in fine être redressées». Il est toutefois possible de les rapprocher des projections de déficit, objet d'une autre note du même organisme. 

Malgré un «redressement incontestable» depuis le choc lié au Covid (de -39 milliards en 2020 à -7 milliards prévus en 2023), la Sécu devrait voir ses pertes recommencer à se creuser rapidement (autour de 12 milliards en 2025 et 2026), lestée par sa «branche vieillesse à l'origine de l'essentiel du déficit croissant».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix