Sanctions : effet boomerang

Sanctions : effet boomerang
Suivez RT France surTelegram

Les Etats-Unis et leurs alliés sont toujours prompts à imposer des sanctions à un pays dès lors que ce dernier ne suit pas les instructions de Washington. Mais il s'agit là d'un outil aux conséquences imprévisibles... pour celui qui y a recours.

Guerres commerciales, recherche de nouveaux marchés, substitution des importations. Le mot «sanctions» fait désormais partie du vocabulaire quotidien. Les fils d’actualités sont inondés de plus en plus de rapports sur de nouvelles restrictions. Aujourd’hui, la Russie est le pays sur lequel pèse le plus grand nombre de sanctions. Et leur nombre ne cesse de croître. Certains experts comparent ces mesures à une «guerre nucléaire financière».

Mais les sanctions, en tant qu’outil d’influence, sont apparues il y a longtemps – elles sont utilisées contre la Russie depuis des décennies. Dans le cadre de la stratégie américaine, les sanctions sont employées quand les pressions politiques ne donnent pas de résultat, et lorsque les menaces militaires ne fonctionnent pas.

Seulement voilà, avec les sanctions prises contre la Russie, l'Iran, le Venezuela... et alors que ces pays se tournent vers d'autres partenaires, les répercutions sur l'économie des pays occidentaux ne se font pas attendre : hausse des prix ou pénurie de l'énergie, inflation, hausse des prix des denrées et des produits essentiels, rayons vides dans les supermarchés, spéculation des détaillants... Les sanctions peuvent aussi être un excellent moyen pour se retrouver arroseur arrosé. 

Sanctions : effet boomerang

Découvrir plus de documentaires

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix