Les réfugiés se cousent les lèvres en signe de protestation en Grèce

Le 23 novembre, certains réfugiés ont entamé une grève de la faim et se sont cousus les lèvres devant des représentants de la police anti-émeutes qui ne les laissaient pas traverser la frontière gréco-macédonienne.

Ces manifestants, qui protestent contre les mesures de «filtrage par nationalité», font partie d’un groupe de migrants qui campent depuis vendredi sur les voies ferroviaires reliant la Grèce et la Macédoine, perturbant fortement la circulation des trains entre les deux pays.

Découvrir plus de vidéos

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»